Vu le titre voici une soirée qui commence bien ! Michka Assayas a pensé à tout !

Le musicien multi-instrumentiste Kevin Parker créateur de Tame Impala, un projet musical australien originaire de Perth, sur scène au Fillmore Miami Beach le 7 mai 2019 en Floride.
Le musicien multi-instrumentiste Kevin Parker créateur de Tame Impala, un projet musical australien originaire de Perth, sur scène au Fillmore Miami Beach le 7 mai 2019 en Floride. © Getty / Johnny Louis

À l’origine de Tame Impala, il y avait Kevin Parker, un garçon ayant grandi à Perth, la seule grande cité de la désertique côte ouest australienne. Un jeune homme passionné de rock psychédélique, sous toutes ses formes, qui avait abandonné son métier de juriste pour étudier l’astronomie, science dont il est diplômé. 

L’astronomie, c’est connu depuis Pink Floyd, va bien avec le psychédélisme, les psychotropes aussi, dont Kevin Parker revendique l’usage. Il avait ainsi déclaré dans une interview que la grande inspiration pour le troisième album du groupe, Currents, paru en 2015, comme je vous le disais, ça avait été pour lui de prendre des champignons magiques et d’écouter les Bee Gees. S’il l’a dit, il faut le croire, mais enfin c’est à compléter. Ce qui s’entend surtout à présent, chez Tame Impala, c’est l’influence de l’électro-pop française du tournant des années quatre-vingt-dix et deux mille, Air, Daft Punk et Phoenix.

  • Tame Impala : « Borderline » single 
  • Ride : « Future Love » single 
  • Ian Brown : « First World Problems - Edit » single 
  • Babe Rainbow : « Something New » single 
  • Connan Mockasin : « Les Be Honest » extrait de l’album « Jassbusters » 
  • Kikagaku Moyo : « Orange Peel » extrait de l’album « Masana Temples » 
  • Mac DeMarco : « Skyless Moon » extrait de l’album « Here Comes the Cowboy » 
  • Panda Bear : « Dolphin » extrait de l’album « Buoys » 
  • The Claypool Lennon Delirium : « Blood and Rockets - Movement I, Saga of Jack Parsons - Movement II, Too the Moon » extrait de l’album « South of Reality » 
  • Yves Jarvis : « Talking or Listening? » extrait de l’album « The Same But by Different Means » 
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.