Direction l'Angleterre avec Michka Assayas pour retrouver, découvrir, les voix d'une jeunesse désespérée, qui ne se plaint pas mais le fait savoir en toute dérision.

The Streets est un projet musical échafaudé par le rappeur Mike Skinner.
The Streets est un projet musical échafaudé par le rappeur Mike Skinner. © Getty / Gina Wetzler / Redferns

"Ah, on appelle la sécurité, va-t-elle intervenir dans ce club où une fille semble sérieusement perturber un ou plusieurs clients ? À moins que tout ça se passe dans la tête d’un garçon qui n’ose pas l’aborder ? Enfin ils ont tous l’air sérieusement alcoolisés là-dedans". 

"Take Me As I Am", la voix d’un Anglais qu’on n’avait pas entendu depuis quelque temps, en tout pas sous son pseudonyme de The Streets, Mike Skinner. 

Un musicien qui, en Angleterre, a été le premier, dans les années 2000, à ouvrir une brèche où quantité, après lui, se sont engouffrés. Celle d’un rap aux thèmes et à l’accent, surtout, typiquement anglais. 

Au début des années 2000, contrairement à la France où le phénomène s’est enraciné en profondeur dès la fin des années quatre-vingt, le rap n’était pas du tout au premier plan au Royaume Uni. Cela dit, c’est un rap particulier qu’a incarné Mike Skinner, The Streets. 

Attachés à un style de musique de danse qu’on appelait le garage, sorte de house électronique, les raps de Skinner n’étaient pas des fanfaronnades ou des déclamations pleines de défi, de dégoût ou de chagrin. Plutôt des notations réalistes, pleines d’autodérision, sur la vie quotidienne d’un gamin issu des classes moyennes, modestes, de Birmingham, le centre de l’Angleterre et ses galères. 

Et il les égrenait avec un accent qui ne faisait pas semblant d’être américain, ni New-new-yorkais, ni californien : c’était celui d’un jeune Anglais du centre, avec son accent épais, un peu rugueux, et pas très cool.

  • The Sreets : « Take Me As I Am » single 
  • Slowthai : « Doorman » single 
  • Sleaford Mods : « Kebab Spider » extrait de l’album « Eton Alive » 
  • Warmduscher : « Disco Peanuts » single 
  • Kim Gordon : « Sketch Artist » extrait de l’album « No Home Record » 
  • Stormzy : « Vossi Bop » single 
  • Kano : « Teardrops » extrait de l’album « Hoodies All Summer » 
  • SAULT : « Don’t Waste My Time » extrait de l’album « 5 » 
  • Sampa the Great : « Final Form » extrait de l’album « The Return » 
  • Rapsody : « Nina » extrait de l’album « Eve » 
  • Kate Tempest : « People’s Faces - Streatham Version » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.