Very Good Trip se sent très automnal. La nuit est déjà tombée, vous êtes douillettement installé et c'est parti pour une heure de délices musicales.

Dave Bayley, Joe Seaward, Edmund Irwin-Singer, et Drew MacFarlane du groupe Glass Animals à la cérémonie de remise des prix Mercury Music au centre de Londres le 14 septembre 2017.
Dave Bayley, Joe Seaward, Edmund Irwin-Singer, et Drew MacFarlane du groupe Glass Animals à la cérémonie de remise des prix Mercury Music au centre de Londres le 14 septembre 2017. © AFP / Daniel LEAL-OLIVAS

On est heureux de retrouver, trois ans après les avoir programmés une première fois dans cette émission, un groupe anglais du nom de Glass Animals. 

Un groupe marqué par le R & B, l’électro-pop, le hip-hop aussi, le chanteur Dave Bayley a grandi au Texas. 

Glass Animals, originaire, Il existe depuis six ans environ et en est à son troisième album. C’est d’ailleurs aux Etats-Unis que ce groupe anglais a d’abord rencontré le succès. Glass Animals est donc animé par un chanteur, guitariste et compositeur du nom de Dave Bayley et qui a pour particularité d’être diplômé en neurosciences et raconte s’être enrichi de ses expériences auprès de patients psychiatriques. 

Lui et ses copains se connaissent depuis l’enfance et ont l’habitude de se retrouver régulièrement dans une cabane au milieu des bois qu’ils ont, avec le temps, équipée. 

Un des membres du groupe, le batteur Joe Seaward, est un miraculé. En 2018, alors qu’il roulait à vélo à Dublin, il s’est fait renverser par un camion. Résultat : des lésions cérébrales, deux opérations, perte de la mémoire immédiate, perte de la parole et de la motricité et, peu à peu, miracle, Joe Seaward, grâce à une longue et pénible rééducation, a pu récupérer ses facultés et réapprendre à jouer de la batterie. 

Le nouvel album de Glass Animals, où Bayley a mis beaucoup de lui-même, s’appelle « Dreamland » et ce titre, c’est « Heat Waves ».

  • Sufjan Stevens : « Video Games » single 
  • Glass Animals : « Heat Waves » extrait de l’album « Dreamland » 
  • Christian Lee Hutson : « Atheist » extrait de l’album « Beginners » 
  • Taylor Swift : « Exile » (featuring Bon Iver) extrait de l’album « folklore » 
  • Bright Eyes : « Persona Non Grata » extrait de l’album « Down in the Weeds, Where the World Once Was » 
  • Nelson Kempf : « Sweetness and Strife » extrait de l’album « Family Dollar » 
  • Orlando Weeks : « Blame or Love or Nothing » extrait de l’album « A Quickening » 
  • Phoebe Bridgers : « Garden Song » extrait de l’album « Punisher » 
  • Fenne Lily : « Berlin » single 
  • A.A. Williams : « I’m Fine » extrait de l’album « Forever Blue » 
  • Rufus Wainwright : « Alone Time » extrait de l’album « Unfollow the Rules » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.