C'est Noël avant l'heure et le jour, car au pied du sapin de Very Good Trip voici de jolis cadeaux rien que pour vous.

Sir James Paul McCartney, auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste à Kings Cross St Pancras de Paris le 30 septembre 2019 à Londres, en Angleterre.
Sir James Paul McCartney, auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste à Kings Cross St Pancras de Paris le 30 septembre 2019 à Londres, en Angleterre. © Getty / J. Almasi / GC Images

Comment il fait ? Oui, comment, il fait, à soixante-dix huit ans, pour avoir encore envie ? Et comment il fait pour encore trouver un riff que pourrait lui envier un Jack White ? 

Comme a dit je ne sais plus qui, il n’y a pas de questions, il n’y a que de réponses. C’est comme ça. Cette année, pendant le premier confinement, le vrai, Paul McCartney a enregistré un album presque par accident. Il n’avait rien prévu, il était coincé, comme nous tous, et il fallait bien faire quelque chose. Et voilà, le résultat vient de nous être livré. L’album contient onze chansons, dont celle qu’on vient juste d’entendre, « Slidin’ » et s’appelle "McCartney Three", McCartney trois.

Ce soir, eh bien, c’est simple, on va écouter intégralement ce nouvel album de Paul McCartney. Qu’il a réalisé, dans des conditions pas banales. La seconde quinzaine de mars de cette année, McCartney s’est confiné dans sa ferme du Sussex, la campagne au sud de Londres. Il y avait là sa femme, Nancy, sa fille Mary, photographe, et son gendre. Et les quatre enfants de Mary, dont les deux premiers sont d’un autre père. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Tous les matins, McCartney faisait vingt minutes de route et partait travailler à son studio. Il n’y retrouvait que deux personnes, à bonne distance, avec toutes les précautions requises. Son assistant chargé du matériel et un ingénieur du son. C’est tout. Trois personnes, pas plus. 

McCartney n’y allait pas pour faire un album, rien de tel n’était programmé, mais juste pour s’occuper. Pour ne pas devenir fou. Il devait terminer une musique de film, ça lui a pris quelques jours. 

Après il s’est dit : et maintenant je fais quoi ? Eh bien, je continue. Il a repris des trucs qui traînaient sur son disque dur, dont il s’était dit, il faudra que je les finisse un jour. Et il les a terminés, patiemment. Il a joué de tous les instruments, piano, guitares, au pluriel basse, évidemment, batterie, aussi, claviers, synthés, enfin tout, il a assuré tous les chœurs seul. 

Le soir, il revenait à la maison, et son gendre lui demandait : « Alors, tu as fait quoi, aujourd’hui ? ». Et McCartney leur faisait découvrir la prise du jour, captée sur son téléphone, si j’ose dire. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ça a commencé par ça, ce morceau commandé pour la Bo du film, qui est devenue l’intro à l’album, comme le début d’un voyage imprévu en solitaire. « Long Tailed Winter Bird », Oiseau d’hiver à longue queue. C’est Paul McCartney, et lui seul et ses toutes nouvelles chansons, dans Very Good Trip ce soir sur France Inter.

Paul McCartney : 

  • « Slidin’ » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Long Tailed Winter Bird » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Find My Way » album « McCartney III » 
  • « Lavatory Lil » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Women and Wives » extrait de l’album « McCartney III »  
  • « Pretty Boys » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Seize the Day » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Deep Down » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Deep Deep Feeling » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « The Kiss of Venus » extrait de l’album « McCartney III » 
  • « Winter Bird - When Winter Comes » extrait de l’album « McCartney III »  
L'équipe