Grâce à Michka Assayas, vous saurez tout, vraiment tout sur la vie amoureuse d'Eric Clapton mais si vous savez déjà, ce n'est pas grave, vous aurez l'occasion d'écouter quelques pépites musicales.

Pattie Boyd, en 1965, mannequin et photographe, célèbre pour avoir été la femme de deux grands musiciens de rock : George Harrison et Eric Clapton, et pour leur avoir inspiré de nombreuses chansons d'amour.
Pattie Boyd, en 1965, mannequin et photographe, célèbre pour avoir été la femme de deux grands musiciens de rock : George Harrison et Eric Clapton, et pour leur avoir inspiré de nombreuses chansons d'amour. © Getty / Rolls Press / Popperfoto

Une étrange ambiance de fête foraine, avec la guitare de Eric Clapton en arrière-plan, un son typique des réalisations de Phil Spector, qui avait collaboré à l’album posthume des Beatles, Let It Be, une collaboration qui était d’ailleurs restée en travers de la gorge de Paul McCartney, qui n’aimait pas du tout cette esthétique grandiose de la surcharge. Il n’a pas fait mystère de ne jamais avoir supporté le grand orchestre et les chœurs qui écrasent sa ballade romantique The Long and Winding Road , imposés par Phil Spector. 

Enfin, toujours est-il que Eric Clapton a trouvé, à la fin de Cream, un ami fidèle en la personne de George Harrison, qui a dû lui donner de précieux conseils de sagesse sur l’art de ne pas perdre son âme face à l’adulation du public, qui vous fait croire que vous êtes au-delà de l’humain, un héros, un surhomme. Ce qui peut fait perdre les pédales à tant de musiciens, auxquels tout ça arrive quand ils sont bien trop jeunes, et qui croient à tout ce qu’on dit ou écrit sur eux. 

Mais il s’est passé quelque chose d’imprévisible dans l’âme de Clapton qui, jusque-là, avait surtout été marié à sa guitare. Il est tombé follement amoureux de la femme de son ami, Pattie. Et ça a été réciproque. 

Seulement, voilà, c’était interdit : George était son ami et Pattie était mariée à George. Cet épisode est longuement évoqué dans le documentaire consacré par Lili Fini Zanuck à la vie d’Eric Clapton, Life in Twelve Bars, qui sortira au cinéma demain, je vous en ai longuement parlé hier soir. 

C’est une histoire banale, entendu, oui, mais qui, vécue par un jeune Eric Clapton à la sensibilité écorchée, un jeune homme qui n’a vécu que pour la musique et n’a, justement, pas vécu grand-chose d’autre, prend une dimension tragique. L’amour d’Eric et Pattie est longtemps resté platonique. On comprend qu’il a fini par se passer quelque chose mais que ça a été ponctuel et sans lendemain. Et qu’à la fin Pattie a décidé de rester avec son mari, George Harrison.

Derek & the Dominos : « Layla » extrait de l’album « Layla and Other Assorted Love Songs » (40th Anniversary Version/ 2010 Remastered) 

The Beatles : « While My Guitar Gently Weeps » extrait de l’album « The Beatles » (Remastered 2018) 

George Harrison : 

  • « Art of Dying » extrait de l’album « All Things Must Pass » (Remastered) 
  • « I’d Have You Anytime » extrait de l’album « All Things Must Pass » (Remastered) 

Billy Preston : « That’s the Way God Planned It (Parts 1 and 2) » extrait de l’album « That’s the Way God Planned It » 

Derek & the Dominos : « Bell Bottom Blues » extrait de l’album « Layla and Other Assorted Love Songs » (40th Anniversary Version/ 2010 Remastered)  

Eric Clapton : 

  • « Let It Rain » extrait de l’album « Eric Clapton » 
  • « Willie and the Hand Jive » extrait de l’album « 461 Ocean Boulevard » 
  • « Cocaine » extrait de l’album « Slowhand » (35th Anniversary Edition)
  • « Wonderful Tonight » extrait de l’album « Slowhand » (35th Anniversary Edition) 
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.