Le titre raconte à lui tout seul votre soirée musicale avec Very Good Trip, et bien sûr, comme toujours et encore, à écouter sans modération.

Khruangbin en concert à l'O2 Academy Brixton le 3 décembre 2019 à Londres.
Khruangbin en concert à l'O2 Academy Brixton le 3 décembre 2019 à Londres. © Getty / Burak Cingi / Redferns

Le groupe, c’est Khruangbin, et le chanteur Leon Bridges. Khruangbin est un trio qui s’est formé à Houston il y a une dizaine d’années. Le mot signifie avion en langue thaïlandaise. 

Mark Speer, son ami DJ et leur copine Laura Lee se sont passionnés pour les expressions du rock et du funk dans l’histoire musicale de pays qui ne suscitent en général que l’intérêt de rares spécialistes : la Thaïlande, oui, mais aussi l’Inde, le Pakistan l’Iran, l’Afghanistan, j’en oublie plein. 

Ils font remarquer une chose intéressante : c’est que les premiers disque de rock’n’roll à avoir pénétré ces pays sont ceux des Shadows, un groupe purement instrumental qui fut un peu les Beatles avant les Beatles. Et que beaucoup des musiques qu’ils ont trouvées sont dérivées des morceaux des Shadows. Quant à Leon Bridges, la première fois qu’on l’a entendu dans cette émission, c’était il y a trois ans et demi en 2016. 

On  a pu le décrire à ses débuts comme Norah Jones en homme. Dans le genre rétro et vintage, comme on dit, Leon Bridges était parfait : noir, long et élancé, il apparaissait sur ses photos en noir et blanc habillé dans un costume sombre austère, comme le premier chanteur soul de l'histoire, Sam Cooke, il y a plus d'un demi-siècle. Leon Bridges apparaissait comme un garçon timide et réservé, dont les parents n'écoutaient que du gospel, de la musique religieuse, donc, à la maison. Lui, comme beaucoup de garçons de son âge, aimait bien le R & B et sortir danser.

  • Khruangbin & Leon Bridges : « Texas Sun » single 
  • Joe Henry : « Bloom » extrait de l’album « The Gospel According to Water » 
  • The Tallest Man on Earth : « Hotel Bar » album « I Love You. It’s a Fever Dream. » 
  • Calexico/ Iron & Wine : « Midnight Sun » extrait de l’album « Years to Burn » 
  • Lucas Santtana : « Meu Primeiro Amor » (featuring DUDA BEAT) extrait de l’album « O Céu é Velho Há Muito Tempo » 
  • Sessa : « Flor do Real » extrait de l’album « Grandezza » 
  • A.A. Bondy : « Diamond Skull » extrait de l’album « Enderness » 
  • Sandro Perri : « Back on Love » extrait de l’album « Soft Landing » 
  • Terry Allen & the Panhandle Mystery Band : « American Childhood II : Bad Kiss » single 
  • Josh Ritter : « Silverblade » extrait de l’album « Fever Breaks » 
  • Bill Fay : « Love Will Remain » single 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.