En fait, l'histoire est longue, du coup, Michka Assayas y reviendra, promis et juré !

Photo du groupe Thin Lizzy avec Scott Gorham, Phil Lynott, Brian Robertson et Brian Downey, en 1976
Photo du groupe Thin Lizzy avec Scott Gorham, Phil Lynott, Brian Robertson et Brian Downey, en 1976 © Getty / Erica Echenberg/Redferns

"(…)c’était l’Irlandais Phil Lynott et son groupe Thin Lizzy en 1976. Un groupe absolument unique en son genre, à mi-chemin entre le rock californien, parfois un peu jazzy et planant, et le hard rock le plus tranchant. Thin Lizzy était un groupe d’une élégance et d’une finesse rares, comme il y en a eu peu.  Phil Lynott est le premier musicien venu de Dublin -dans les années 70, l’Irlande du sud c’était un pays encore très provincial- à avoir réussi à se faire connaître dans le monde entier. Il y avait eu Rory Gallagher, vous l’avez entendu juste avant, une exception, qui venait de Cork, dans le sud du pays. Lynott était un mulâtre, son père était sans doute un marin venu du Guyana ou du Brésil, les versions divergent. Il avait une allure de pirate, une boucle d’oreille, un sourire ravageur et une élégance naturelle inimitable. Très influencé par Jimi Hendrix, il avait commencé par le rock psychédélique avant d’aborder le hard rock à sa façon avec finesse et générosité. Lui jouait de la basse et il avait accueilli dans son groupe deux guitaristes, l’un californien l’autre écossais, qui se complétaient merveilleusement. Hélas Lynott est mort prématurément, il y a trente ans déjà, victime de ses divers excès d’alcool et drogues diverses. Tout comme d’ailleurs Rory Gallagher, qui lui aussi avait pas mal abusé de la bouteille, connaissant également une mort prématurée, à l’âge de quarante-sept ans. Alors, oui, l’Irlande a été une grande terre du blues, comme ne témoigne un musicien qui a connu une grande popularité en France il y a une vingtaine d’années, je veux parler du guitariste Gary Moore. Il venait de Belfast, comme Van Morrison, mais était descendu à Dublin très jeune, encore adolescent, à la fin des années 60, pour jouer dans un groupe qui s’appelait Skid Row, où Phil Lynott, dont je vous parlais à l’instant, avait fait ses débuts. La vocation de Gary Moore avait été déterminée, il n’était pas le seul en ce temps-là, par sa découverte de Jimi Hendrix. Il est longtemps resté l’accompagnateur des autres, retrouvant régulièrement Phil Lynott au sein de Thin Lizzy. Et même en solo, dans les années 80, il n’a pas gagné les premiers plans, se consacrant à un hard rock qui ne lui correspondait pas pleinement. Ce n’est qu’à l’approche de ses quarante ans, au début des années 90, qu’il a pu enfin satisfaire ses aspirations les plus profondes ne jouant du blues et rien que du blues.(…)" 

  • Them : « Baby, Please Don’t Go » extrait de la compilation « The Complete Them 1964-1967 » 
  • Rory Gallagher : « In Your Town » extrait de l’album « Deuce » (remasterisé en 2011) 
  • Thin Lizzy : « The Boys Are Back in Town » extrait de l’album « Jailbreak » 
  • Gary Moore : « Walking by Myself » extrait de l’album « Still Got the Blues » 
  • The Boomtown Rats : « Lookin’ After N°1 » extrait de la compilation « Loudmouth - The Best of Bob Geldof & the Boomtown Rats » 
  • Stiff Little Fingers : « Alternative Ulster » extrait de l’album « Inflammable Material » 
  • The Undertones : « Teenage Kicks » extrait de l’album « The Undertones » (remasterisé en 2016) 
  • U2 : « Out of Control » extrait de l’album « Boy » (remasterisé) 
  • Virgin Prunes : « Pagan Lovesong » extrait de l’album « …If I Die, I Die » 
  • Therapy? : « Screamager » extrait de l’album « Troublegum » 
  • Ash : « Shining Light » extrait de la compilation « The Best of Ash » 
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.