Ce soir, Michka Assayas va célébrer une voix qui vient de s’éteindre mais dont la force et l’énergie n’ont pas fini de résonner.

Chris Cornell pendant un concert, le 20 janvier 2017, à Los Angeles, en Californie.
Chris Cornell pendant un concert, le 20 janvier 2017, à Los Angeles, en Californie. © Getty / Taylor Hill

"Le grand public connaît au moins un groupe grunge, c’est Nirvana, bien sûr, qui, en 1991, a propagé ce terme, même au-delà de la musique, puisque grunge en est venu à désigner une espèce de chic sale, qui a eu son importance dans la mode. C’était l’époque des chemises de bûcheron déjà portées, des jeans archi-usés et des bonnets délavés par la pluie. Mais enfin ce serait faire injure à Chris Cornell que de réduire sa musique à cette mode, d’autant plus que celle-ci était plus proche du blues-rock psychédélique et de Led Zeppelin, surtout, que du metal ralenti, et comme plombé, de Bladk Sabbath. Mais enfin, ce qui est indéniable, c’est qu’il y avait dans le style de Soundgarden ce mélange si particulier d’énergie furieuse et de tristesse dépressive qui a caractérisé la période."

  • Soundgarden : « Hunted Down » extrait de l’album « Screaming Life/Fopp »
  • Alice in Chains : « Would ? » extrait de l’album « Dirt »
  • Soundgarden :« Flower » extrait de l’album « Ultramega OK »
  • Screaming Trees : « Alice Said » extrait de l’album « Uncle Anesthesia »
  • Mother Love Bone : « Holy Roller » extrait de l’album « Mother Love Bone »
  • Pearl Jam : « Even Flow » extrait de l’album « Ten »
  • Temple of the Dog : « Call Me a Dog - 25th Anniversary Mix » extrait de l’album « Temple of the Dog (Deluxe Edition) »
  • Soundgarden : « Spoonman » extrait de l’album « Superunknown (20th Anniversary) » et « Pretty Noose » extrait de l’album « Down on the Upside »
  • Chris Cornell : « Wave Goodbye » extrait de l’album « Euphoria Morning »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.