De l'énergie, de la joie, des rythmes et des sons hip-hop joyeux, et vivants par la magie des ondes, tel est le programme de Very Good Trip !

Eminem, rappeur, producteur, acteur, et fondateur de label en concert le 9 juin 2018 à Manchester, dans le Tennessee.
Eminem, rappeur, producteur, acteur, et fondateur de label en concert le 9 juin 2018 à Manchester, dans le Tennessee. © Getty / C Flanigan / WireImage

Un son tribal et mystérieux, venu d’une autre planète, qui aurait traversé le vide intersidéral avant d’arriver jusqu’à nous. Un titre qui, pour ceux qui ont suivi l’histoire du hip-hop et s’y connaissent bien mieux que moi, est un événement. "Throw It Back" est en effet la première chanson d’un mini-album intitulé "Iconology "et signé Missy Elliott. 

Imaginez que cette musicienne de légende, rappeuse, chanteuse et aussi réalisatrice musicale pour beaucoup d’autres qu’elle, n’avait pas publié d’album sous son nom depuis l’année 2005. 

Pourquoi de légende ? Eh bien, à la croisée des années quatre-vingt-dix et deux mille, Missy Elliott a été à l’origine à part entière d’un nouveau son dans le hip-hop qui a renouvelé le genre. Elle s’est associée dès le début des années quatre-vingt-dix à son ami d’enfance Tim Mosley, dit Timbaland, dont la collaboration la plus célèbre fut l’album de la chanteuse Aaliyah, disparue prématurément dans  un accident d’avion. 

Missy Elliott, Timbaland, Pharell Williams faisaient partie d’une même bande gravitant autour dans la région de Norfolk, en Virginie, le centre de la Côte Est. Ils ont été les premiers, je simplifie, que les connaisseurs pointilleux me pardonnent, à faire d’une matière sonore presque entièrement électronique la source des enregistrements de hip-hop et du R&B. Tout en conservant le swing et la fluidité propres au genre, ce qui n’était sans doute pas simple. 

Aujourd’hui ça paraît évident mais à l’époque on n’avait jamais entendu ça, c’était révolutionnaire.

Lizzo : 

« Truth Hurts » extrait de l’album « Cuz I Love You » 

« Tempo » (featuring Missy Elliott) extrait de l’album « Cuz I Love You » 

  • Missy Elliott : « Throw It Back » EP « ICONOLOGY » 
  • Brockhampton : « BOY BYE » extrait de l’album « GINGER » 
  • Danny Brown : « Change Up » extrait de l’album « uknowhatimsayin¿ » 
  • NF : « Leave Me Alone » extrait de l’album « The Search » 
  • Eminem : « Greatest » extrait de l’album « Kamikaze » 
  • Injury Reserve : « HPNGC » (featuring JPEGMAFIA & Code Orange) single 
  • JPEGMAFIA : « Jesus Forgive Me, I Am a Thot » extrait de l’album « All My Heroes Are Cornballs » 
  • Pusha T : « Puppets (Succession Remix) » single 
  • Gang Starr : « Family and Loyalty » (featuring J. Cole) single 
  • Eminem : « Good Guy » (featuring Jessie Reyez) extrait de l’album « Kamikaze » 
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.