Michka Assayas a pensé à nos vacances, puisqu'il nous offre une très jolie programmation musicale. A ne pas oublier de podcaster !

La rappeuse, musicienne et actrice, Little Simz en concert à Victoria Park le 24 mai 2019 à Londres.
La rappeuse, musicienne et actrice, Little Simz en concert à Victoria Park le 24 mai 2019 à Londres. © Getty / Burak Cingi / Redferns

Little Simz est quelqu’un d’à part. Cette jeune femme qui a grandi dans le quartier de Holloway, le nord de Londres, c’est aussi celui de Ray Davies des Kinks, et a commencé par enregistrer des raps chez elle à l’âge de neuf ans, qu’elle a mis en ligne, encouragée par sa mère, une femme d’origine nigériane qui accueille des orphelins dans son foyer. 

Simbi Ajikano, c’est le nom d’état civil de Little Dimz, s’est débrouillée très jeune. Elle a joué enfant dans deux feuilletons et s’est fait remarquer parallèlement comme comédienne adolescente au point d’ailleurs d’avoir raté de très peu un rôle dans la superproduction Black Panther, obtenu, d’ailleurs, par une de ses amies londoniennes. Comme beaucoup de banlieusards, banlieusardes de Londres, Simbi a été très marquée par le grime, un style de musique underground né au début des années 2000 dans les quartiers populaires de l’est de Londres qui a touché le monde entier. 

Grime, ça veut dire crasse en anglais : c’est une combinaison de polyrythmie électronique, au parfum souvent jamaïcain, et de hip-hop, où les rappeurs décrivent une réalité souvent dure et blafarde, typiquement londonienne, sans affecter un accent américain. La vie dure, Simbi sait ce que c’est. Dans son dernier album « Grey Area », paru au début du printemps dernier, elle a consacré une chanson, « Flowers », à un de ses amis assassinés. Simbi, enfin Little Simz, avait aussi un modèle, c’était la chanteuse et rappeuse du New Jersey Lauryn Hill, avec qui elle a eu la chance de partir en tournée. 

  • Little Simz : « Offence » extrait de l’album « GREY Area » 
  • The Rhythm Method : « Sex and the Suburbs » extrait de l’album « How Would You Know I Was Lonely? » 
  • Theophilus London (featuring Tame Impala) : « Only You » single 
  • Steve Lacy : « Playground » extrait de l’album « Apollo XXI » 
  • Cold War Kids : « Complainer » single 
  • The Beat (featuring Ranking Roger) : « A Good Day for Sunshine » extrait de l’album « Public Confidential » 
  • Steel Pulse : « Cry Cry Blood » extrait de l’album « Mass Manipulation »  
  • Anderson.Paak : « Make It Better » (featuring Smokey Robinson) extrait de l’album « Ventura » 
  • Matt Martians : « Movin’ On » extrait de l’album « The Last Party » 
  • Kelsey Lu : « Due West » extrait de l’album « Blood » 
  • Lana del Rey : « Doin’ Time » single  
  • Florence and the Machine : « Haunted House » single 
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.