Toute cette semaine Matthieu Conquet vous emmène en voyage à travers le français tel qu’il s’écrit et se chante partout en dehors de l’hexagone. Ce soir, il vous emmène sur l’île Maurice, en Guyane, en Polynésie, à Madagascar, mais d’abord direction l'île de la Réunion.

La chanteuse et joueuse de Kayanm de La Réunion, Christine Salem en concert le 10 septembre 2016 pendant le Festival Jazz à la Villette, à Paris
La chanteuse et joueuse de Kayanm de La Réunion, Christine Salem en concert le 10 septembre 2016 pendant le Festival Jazz à la Villette, à Paris © Getty / Paul CHARBIT/Gamma-Rapho

Vous allez l’entendre La Réunion, une île capitale pour sa musique, mais aussi pour la littérature : Baudelaire y a souvent voyagé, le prix Goncourt de 1909 "En France", c’était Georges Athénas.

Aimé Merlo, Leconte de Lisle et Michel Houellebecq y sont nés… et s’y joue sans doute une histoire importante du français. 

« A rabâcher sans cesse, vos langues se dessèchent », chantait Christine Salem dans ce disque manifeste « Salem Tradition » paru en 2013. Manifeste parce que Christine Salem venait d’abandonner son travail salarié d’accompagnement social pour se consacrer à la musique, chantée en créole, elle qui a grandi à Saint Denis (de la Réunion) dans le quartier des Camélias, choisissait de poursuivre un long travail de remise en avant du Maloya : la musique qu’on a parfois résumé à « un blues de La Réunion ».

  • Christine Salem feat. Moriarty : « Mikonépa »
  • Danyèl Waro : « La Mauvaise réputation »
  • Loya feat. Menwar : « Ti Lélé »
  • Alain Peters : « Rest’la maloya »
  • Ti l’Afrique : « Soul Sok Sega »
  • Claudio : « Bhaï Aboo »
  • Gaël Faye (et Flavia Coelho) : « Ballade Brésilienne »
  • Nikko  :  « Civilisation »  
  • Camelia Jordana : « Dhaouw »
  • Damily : « Tsy Miroro »
  • Dizzy Brains  : « Anao Inona »
  • Luc & Vaiteani  : « Les Marquises »
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.