Ce soir, vous saurez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'électro-rock sans jamais oser le demander grâce à Michka Assayas !

Le chanteur Gabi Delgado-Lopez (à gauche) et Robert Gorl du groupe allemand Deutsch Amerikanische Freundschaft à Cologne, en Allemagne, le 23 janvier 1982.
Le chanteur Gabi Delgado-Lopez (à gauche) et Robert Gorl du groupe allemand Deutsch Amerikanische Freundschaft à Cologne, en Allemagne, le 23 janvier 1982. © Getty / David Corio / Contributeur

"(...)Cette transe froide, obsédante, on la retrouve, toujours à Düsseldorf, quelques années plus tard. C’est là que naît en 1979 un duo chanteur-joueur de DAF, soit Deutsch Amerikanische Freundschaft, l’amitié germano-américaine, un nom évidemment grinçant et ironique. Le chanteur du duo, Gabi Delgado-Lopez était un punk, fils de travailleurs immigrés espagnols. Selon son témoignage, il n’y en avait pas plus de vingt à Düsseldorf, et il en faisait partie. Il avait rencontré là Robert Görl, un pianiste et compositeur formé à Munich à la musique classique, et attiré alors par le free jazz. Görl sortait dans des discothèques que fréquentaient des GI’s américains, alors stationnés là. En dansant sur « I Feel Good », réalisé par à Munich par l’Italien du nord Giorgio Moroder pour la chanteuse Donna Summer, il avait eu la révélation d’une musique faite pour danser et uniquement réalisée par des procédés électroniques. Punk, Gabi l’était dans son comportement, frénétique sur scène, tandis que Görl, lui, était planté droit comme un piquet devant ses machines, comme l’homme de science qu’il était, c’est un peu la loi du genre. Coïncidence, sort après-demain un coffret intitulé Das ist DAF (Groenland Records), réunissant les quatre albums que le duo a publiés entre 1980 et 1982, avec un livret de trente-six pages incluant des photos inédites signées Anton Cor’béïn et Sheila Rock. Histoire de rappeler l’apport essentiel que ce duo a eu dans ces années-là, à mi-chemin de l’électropop naissante et des climats industriels, anticipés en Allemagne fédérale par des groupes comme Can et Faust. Ce titre sorti en 45 tours en 1980 s’appelait Kebabträume, soit rêves, au pluriel, ou cauchemar de kebab.(...)"

  • Neu! : « Super » extrait de l’album « Neu! 2 »
  • Deutsch Amerikanische Freundschaft : « Kebabtraüme » extrait de l’album « Alles Ist Gut »
  • Wire : « (A Berlin) Drill » mini-album « The Drill »
  • Eurythmics : « Your Time Will Come » extrait de l’album « In the Garden »
  • Kraftwerk : « The Model » extrait de l’album « The Man Machine »
  • Robert Görl : « Mit Dir » single
  • Nico : « It Has Not Taken Long » extrait de l’album « The End… »
  • Eno : « By This River » extrait de l’album « Before and After Science » (remasterisé)
  • Harmonia : « Dino » extrait de la compilation Roedelius « Works (1968-2005) »
  • Michael Rother : « Karussell » album « Flammende Herzen »
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.