Le bouillonnant créateur musical, Michel Legrand, compositeur, arrangeur, chanteur et chef d'orchestre, nous a quitté samedi 26 janvier, à 86 ans. Michka Assayas lui rend hommage à sa façon.

Michel Legrand, un génie pop international
Michel Legrand, un génie pop international © Getty / DENIZE alain / Sygma

Alors, comme moi, vous avez peut-être entendu samedi et dimanche les très nombreux hommages et témoignages d’admiration envers Michel Legrand, un musicien dont il était difficile, même impossible, de faire le tour, puisque son œuvre, gigantesque, s’est étendue du jazz à la comédie musicale, de la musique de films à la composition symphonique, en passant bien sûr par la variété. Une œuvre qui était un défi à l’esprit de classification et de système. 

Beaucoup l’ignoraient, mais le succès de Michel Legrand à l’étranger dépassait de loin celui qu’il avait en France, je mets à part bien sûr les célèbres comédies musicales tournées par Jacques Demy. 

Alors, soyons clair et surtout franc : le rock’n’roll, c’était pour Michel Legrand une blague. Son rythme binaire, ses cadences simples et ses harmonies sommaires, tout ça lui avait paru risible, voire grotesque. Il en avait orchestré en 1956 quelques parodies, comme le célèbre « Rock’n’Roll Mops » de Henri Salvador et Boris Vian, des amateurs de jazz qui, comme lui, avaient considéré ce style comme une mode imbécile. En même temps, il est impossible de ne pas relier Michel Legrand à toute une génération de compositeurs de chansons des années cinquante et soixante aux Etats-Unis, connus comme lui dans le reste du monde : Burt Bacharach, Jimmy Webb, et même, d’une certaine façon, Brian Wilson des Beach Boys, très marqué par les harmonies propres au jazz vocal, un groupe qui s’appelait les Four Freshmen, on avait eu, dans le même style mais en plus intéressant encore, les Double Six, en France, avec la sœur de Michel Legrand, Christiane. 

Des compositeurs dont l’œuvre n’a sans doute pas l’ampleur ni la variété de celle de Michel Legrand. Pour autant, ils ont, comme lui, introduit dans les chansons de variété, au cours de la même période, une ambition musicale, un esthétisme et une sophistication exceptionnels. 

Inversement, même si le rock avait fait hausser les épaules à Michel Legrand, celui-ci avait été sensible à la soul, au funk, à la bossa brésilienne, et même à une certaine bizarrerie psychédélique, normal, il était de son temps, toutes influences qu’on retrouve aussi dans la variété internationale et, donc, dans le rock au sens très large. 

Alors voilà, ce soir, en partie grâce à mes recherches et en partie aux conseils éclairés du confident et biographe de Michel Legrand, Stéphane Lerouge, vous l’avez sûrement entendu hier parler avec beaucoup de finesse et de sensibilité de son vieil ami sur France Inter, voici une petite sélection d’un Michel Legrand pop, international et inattendu.

  • Dusty Springfield : « The Windmills of Your Mind » extrait de l’album « Dusty in Memphis » 
  • Petula Clark : « On the Road » extrait de l’album Artistes divers « Bande Originale du film d’Anatole Litvak “ La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil ” » 
  • Lena Horne & Michel Legrand : « Nobody Knows » extrait de l’album « Lena & Michel » 
  • Delaney Bramlett : « Run, Brother Rabbit, Run » extrait de l’album Artistes divers « La Piscine - Original Soundtrack conducted by Michel Legrand » 
  • Michel Legrand : « Come Ray and Come Charles » extrait de l’album « Michel Legrand Plays for Dancers » 
  • Gene Morford : « The Shooting Gallery » extrait de l’album « The Original Sound Track Recording - Steve McQueen “Le Mans”- Music by Michel Legrand » 
  • Michel Legrand : « Di-Gue-Ding-Ding » extrait de l’album Artistes divers « Music from the Motion Picture “The In-Laws” » 
  • Barbra Streisand : «The Way He Makes Me Feel - Studio Version » extrait de l’album « Yentl » 
  • Anne Sofie von Otter - Brad Mehldau : « The Happy Ending (What Are You Doing the Rest of Your Life ?) » extrait de l’album « Love Songs » 
  • Michaej Jackson : « Happy (Love Theme from “Lady Sings the Blues”) » extrait de l’album « Music & Me » 
  • Michel Legrand : « Brian’s Song » extrait de l’album « “Brian’s Song” - Themes & Variations » 
  • Les Troubadours : « Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? » extrait de l’album Artistes divers « Bande originale du film de William Klein “Qui êtes-vous, Polly Maggoo ?” - Musique de Michel Legrand » 
  • Scott Walker : « I Still See You » extrait de l’album « Classics & Collectibles » 
  • Barbra Streisand : « The Summer Knows » extrait de l’album « Barbra Joan Streisand » 
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.