Sans lui David Bowie n’aurait pas été David Bowie, U2 n’aurait pas été.

Brian Eno - 2016
Brian Eno - 2016 © Getty image

Brian Eno a été, historiquement, à vingt-trois ans, en 1972, le premier joueur de synthétiseur à monter sur scène au sein d’un groupe de rock conventionnel, c’était Roxy Music en 1972. Il y a même volé la vedette à Bryan Ferry, imaginez, qui, au bout d’un an, l’a mis dehors ? Il faut dire que Eno, qui avait déjà une calvitie naissante et de longs cheveux blonds, se produisait avec un gros gilet en fausse fourrure argentée sur son torse nu, outrageusement maquillé, et produisait d’étranges gargouillis d’un engin qu’on n’avait pratiquement jamais vu sur scène. C’était déjà une star.

Brian Eno :

  • « Baby’s on Fire »

  • « The Lion Sleeps Tonight »

  • « Golden Hours »

  • « Third Uncle »

  • « Here He Comes »

Eno/Cale - « The River »

Brian Eno :

  • « How Many Worlds »

  • « Everything Merges with the Night »

  • « Fickle Sun (iii) I’m Set Free »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.