Ce soir, Michka Assayas sera assisté par des machines. Donc, beaucoup de sons électroniques, ce qui n’exclut pas, vous allez l’entendre, la sueur et l’effort.

Kraftwerk pendant un concert à la Fondation Louis Vuitton à Paris le  le 6 novembre 2014.
Kraftwerk pendant un concert à la Fondation Louis Vuitton à Paris le le 6 novembre 2014. © Getty / David Wolff - Patrick

"Sans Kraftwerk, c’est simple : David Bowie serait resté un chanteur de rock théâtral un peu désuet, l’électro-pop n’aurait pas existé, Joy Division ne serait pas né et le hip-hop et la techno n’auraient jamais vu le jour, en tout cas pas tels qu’on les connaît. C’est dire l’importance de ce groupe, très peu, voire pas du tout compris, à ses débuts. Un groupe à contre-courant, formé par deux étudiants de Conservatoire, Ralf Hütter et Florian Schneider, influencés par l’avant-garde de leur temps, en particulier par les recherches de Karlheinz Stockhausen, le courant psychédélique, alors inévitable, et le free jazz. Stockhausen dont l’enseignement, dispensé à Berlin Ouest, a beaucoup marqué les débuts du rock allemand, je pense notamment au groupe Can, à Cologne. Alors, pourquoi à contre-courant ? Eh bien parce qu’était déjà apparue, à la naissance de Kraftwerk, une musique populaire nouvelle fabriquée aux moyen de synthétiseurs. Les synthétiseurs étaient alors des instruments nouveaux, extrêmement chers, à la dimension massive et au maniement complexe, dont l’utilisation semblait réservée à des musiciens qui étaient aussi des ingénieurs."

  • Kraftwerk : « Elektro Kardiogramm - 3-D » extrait de l’album « 3-D The Catalogue »
  • DJ Hell : « Wild at Art » extrait de l’album « Zukunftsmusik »
  • Suuns : « Instrument » extrait de l’album « Hold/Still »
  • The Magnetic Fields : « ’81 : How to Play the Synthesizer » extrait de l’album « 50 Song Memoir »
  • The Brian Jonestown Massacre : « Ich Bin Klang » extrait de l’album « Don’t Get Lost »
  • Perfume Genius : « Wreath » extrait de l’album « No Shape »
  • Erasure : « A Bitter Parting » extrait de l’album « World Be Gone »
  • Jane Weaver : « Slow Motion (Radio Edit) » single
  • Pixx : « I Bow Down » single
  • Jenny Hval : « Female Vampire » extrait de l’album « Blood Bitch »
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.