Encore et toujours une bonne occasion de se régaler ce soir ! Et ce, grâce à Michka Assayas !

Johnny Marr sur scène lors d'un concert au Festsaal Kreuzberg le 21 mai 2018 à Berlin.
Johnny Marr sur scène lors d'un concert au Festsaal Kreuzberg le 21 mai 2018 à Berlin. © Getty / Jana Legler / Redferns

"(...)La voix, vous ne l’avez peut-être pas reconnue, mais cette succession d’accords, ce type d’arpèges, ce style de mélodie, ça ne vous rappelle pas fortement quelque chose ? Un groupe en particulier ? Bon ça ne date pas d’hier, près de trente-cinq ans déjà. Eh oui, les Smiths, bonne réponse. Les Smiths dont le parcours fulgurant, à peine cinq ans d’existence, entre 1982 et 1987, a fait d’eux une légende immédiate. Un groupe né à Manchester, alliant un poète et esthète issu de la classe ouvrière d’une banlieue de Manchester, Morrissey à un guitariste au style très original, au carrefour de multiples influences, Johnny Marr. Parce que c’est bien de lui qu’il s’agissait, lui qu’on vient d’entendre jouer dans ce titre qui s’appelle « Hi Hello », et dont le nouvel album, Call the Comet, va sortir d’ici trois semaines. En Grande-Bretagne, c’est une sorte de héros national, comme le serait chez nous un footballeur. Il vient de sortir son autobiographie, Set the Boy Free. Et pourtant, si vous êtes en âge d’avoir une discothèque chez vous, ça va se faire de plus en plus rare, vous ne risquez guère de trouver de CD de Johnny Marr. Ce n’est guère surprenant, il n’a publié jusqu’ici que deux albums sous son seul nom, le premier c’était The Messenger en 2013.(...)"

  • Johnny Marr : « Hi Hello » single 
  • Say Sue Me : « Old Town » extrait de l’album « Where We Were Together » 
  • Gengahr : « I’ll Be Waiting » EP « I’ll Be Waiting » 
  • Sunflower Bean : « I Was a Fool » extrait de l’album « Twentytwo in Blue » 
  • Run It’s the Kid : « Forgetting How to Swim » extrait de l’album « Run It’s the Kid » 
  • Luke Haines : « I Fell in Love with an OO Scale Wife » extrait de l’album « I Sometimes Dream of Glue » 
  • Matt Maltese : « Misery » single 
  • Tracyanne & Danny : « It Can’t Be Love Unless It Hurts » extrait de l’album « Tracyanne & Danny » 
  • Shannon Shaw : « Broke My Own » extrait de l’album « Shannon in Nashville » 
  • Lykke Li : « Time in a Bottle » single 
  • Stephen Malkmus and the Jicks : « Solid Silk » extrait de l’album « Sparkle Hard » 
  • Arctic Monkeys : « The Ultracheese » extrait de l’album « Tranquility Base Hotel & Casino » 
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.