Le rockeur au grand cœur tendre fête ses vingt ans de carrière le 7 juin avec un nouvel album intitulé "Further". Michka Assayas nous donne un avant-goût des réjouissances.

Portrait du musicien Richard Hawley, avant un concert au Colston Hall de Bristol, le 9 novembre 2015.
Portrait du musicien Richard Hawley, avant un concert au Colston Hall de Bristol, le 9 novembre 2015. © Getty / Joby Sessions / Magazine Guitarist

Richard Hawley, un homme qui, à contre-courant, au milieu des années 2000, a su séduire en s’inspirant de ce style désuet pour raconter les joies et les peines des habitants de sa ville de Sheffield. Une agglomération du nord de l’Angleterre, jadis un grand centre de la sidérurgie. Le père de Richard, Dave, travaillait dans une aciérie, et, le soir, il lui restait assez d’énergie pour prendre sa guitare et accompagner des groupes locaux qui faisaient danser les jeunes ouvriers de la ville. Il accompagnait aussi les musiciens de blues de passage dans sa ville. 

Il y a beaucoup de mélancolie dans la voix et les thèmes de Richard Hawley, parce que, dans les années 2000, bien sûr, tout ce monde de son enfance, s’est effondré, à peu près à l’âge où il est devenu pubère, vers la fin des années soixante-dix. Celui d’une communauté ouvrière où l’on travaillait très dur, très jeune, mais où existait une solidarité et même une fierté collective. On a connu ça en France aussi, bien sûr. 

Alors, comment Richard Hawley est-il devenu ce chanteur passéiste traversé par une mélancolie qui, elle, est bien de son temps ? C’est ce que je vais vous raconter ce soir.

Richard Hawley : 

  • « Tonight the Streets Are Ours » extrait de l’album « Lady’s Bridge » 
  • « Born Under a Bad Sign » extrait de l’album « Coles Corner » 
  • « Which Way » extrait de l’album « Hollow Meadows » 
  • « Off My Mind » single 

Arctic Monkeys : « You and I » (with Richard Hawley) 

Elbow : « The Fix » (featuring Richard Hawley) extrait de l’album « The Seldom Seen Kid » 

Richard Hawley : 

  • « Leave Your Body Behind You » extrait de l’album « Standing at the Sky’s Edge » 
  • « Heart of Oak » extrait de l’album « Hollow Meadows » 
  • « Coles Corner » extrait de l’album « Coles Corner » 
  • « Darlin’ Wait for Me » extrait de l’album « Coles Corner » 
  • « I Sleep Alone » extrait de l’album « Coles Corner » 
  • « Don’t Get Hung Up in Your Soul » extrait de l’album « Truelove’s Gutter » 

Vous les avez presque entendus : 

Lundi 27 mai 2019 dans : "Richard Hawley et autres crooners du rock d’aujourd’hui"

2 min

Mark Kozelek : « Something Stupid » extrait de l’album « Mark Kozelek Sings Favorites »

Par Anna Buy
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.