Une heure pour vous évader très très loin et c'est ce que vous propose Very Good Trip. Impossible de refuser.

Le chanteur et musicien Michael Kiwanuka en concert au festival Lollapalooza à Hoppegarten, Allemagne, 9 septembre 2017.
Le chanteur et musicien Michael Kiwanuka en concert au festival Lollapalooza à Hoppegarten, Allemagne, 9 septembre 2017. © AFP / BRITTA PEDERSEN / DPA Picture-Alliance

Cette émission est une rediffusion du 24 octobre 2019

Le Londonien Michael Kiwanuka, c’était lui, chantait « Hero ». Une chanson extraite de son nouvel album. Le « Hero », en question, il en a parlé dans une interview donnée au magazine britannique Q, c’est Fred Hampton, un activiste noir américain membre des Black Panthers, les Panthères noires, assassiné en 1969, à l’âge de vingt et un ans, lors d’un raid de la police chez lui, à Chicago, où logeait toute une bande. 

Ce qui souligne à quel point cet Anglais de trente-deux ans se passionne pour une période reculée qui est pour lui une source de réflexion et d’inspiration. Alors, quand on écoute ce titre, « Hero », extrait du troisième album du chanteur et compositeur, et qui s’appelle simplement Kiwanuka, on est, c’est certain, renvoyé cinquante ans en arrière. 

Ce solo de guitare psychédélique au son saturé, à la Hendrix, étayé par une guitare folk, ça ressemble beaucoup ce qu’on pouvait entendre, parfois, il y a un demi-siècle autour de l’année 1970. Un style entre soul, folk et une sorte de jazz léger pouvaient s’entremêler, un courant qui a porté, par exemple, l’obscur Rodriguez, un chanteur de Détroit devenu une célébrité à la faveur d’un documentaire qui l’avait, pour ainsi dire, déterré.

  • Michael Kiwanuka : « Hero » single 
  • Raphael Saadiq : « Rikers Island » extrait de l’album « Jimmy Lee » 
  • Daniel Caesar : « OPEN UP » extrait de l’album « CASE STUDO 01 » 
  • Jordan Rakei : « Mad World » extrait de l’album « Origin » 
  • Sudan Archives : « Glorious » single 
  • Raveena : « Petal » extrait de l’album « Lucid » 
  • Ama Lou : « NORTHSIDE » single 
  • Ari Lennox : « Shea Butter Baby » (featuring J. Cole) extrait de l’album « Shea Butter Baby » 
  • Durand Jones & the Indications : « Cruisin’ to the Park » single 
  • Joy Crookes : « Mother May I Sleep with Danger? » EP « Influence EP » 
  • Celeste : « Strange - Edit » single 
  • Loyle Carner : « Loose Ends » (featuring Jorja Smith) extrait de l’album « Not Waving, But Drowning » 
  • D’Angelo : « Unshaken » single 
L'équipe
Thèmes associés