Tony Joe White est parti à 75 ans en emportant avec lui une tonne de morceaux indémodables. Michka Assayas vous propose d'en écouter certains ce soir.

Tony Joe White, l’homme tranquille du blues : une célébration
Tony Joe White, l’homme tranquille du blues : une célébration © Getty / Michael Ochs Archives

Court mais percutant, « Soul Francisco » un tube en France en 1968, chanté par un inconnu, Tony Joe White

Inconnu dans son pays, les Etats-Unis, où ce Louisianais d’origine, un Blanc à la voix très noire, passé par le sud du Texas, avait débarqué depuis peu à Nashville. C’est là qu’il avait enregistré, sous la direction de Billy Swan, certains se souviennent peut-être de son tube « I Can Help », quelques 45 tours qui n’avaient eu aucun impact commercial. Jusqu’à ce que le Français Philippe Rault, correspondant aux Etats-Unis d’un jeune magazine français, Rock et Folk, rapporte dans ses bagages ce disque, « Soul Francisco », point de vue d’un sudiste rural plein de bienveillance pour ces sympathiques hippies californiens qui mettent des fleurs dans leurs cheveux. Une chanson très blues et même funky avant la lettre qui a alors beaucoup plu à un programmateur de la station Radio Monte Carlo, qui en a fait un tube en France. Alors que personne ne connaissait Tony Joe White aux Etats-Unis, sauf sur un plan local. Tony Joe White qui s’est éteint dans son sommeil, il y a tout juste une semaine, à l’âge de soixante-quinze ans. Et avec qui les amateurs de blues français ont toujours gardé un lien affectueux. Et très étroit.

Tony Joe White : 

  • « Soul Francisco » extrait de la compilation « The Best of Tony Joe White » 
  • « Polk Salad Annie » extrait de la compilation « The Best of Tony Joe White » 
  • « They Caught the Devil and Put Him in Jail in Eudora, Arkansas » extrait de la compilation « The Best of Tony Joe White »

Brook Benton : « Rainy Night in Georgia » extrait de la compilation « The Platinum Collection » 

Elvis Presley : « I’ve Got a Thing About You, Baby » extrait de l’album « Elvis at Stax » 

Joe Dassin : « The Guitar Don’t Lie - Le Marché aux Puces » extrait de l’album « Folk and Jazzy » 

Tina Turner : « Undercover Agent for the Blues » extrait de l’album « Foreign Affair » 

Tony Joe White : 

  • « Willie and Laura Mae Jones » extrait de la compilation « The Best of Tony Joe White » 
  • « Lazy » extrait de l’album « Home Made Ice Cream » 
  • « Ol’ Mother Earth » extrait de l’album « Home Made Ice Cream » 
  • « Takin’ the Midnight Train » extrait de la compilation « The Best of Tony Joe White »  
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.