Very Good Trip sera spécial ce soir parce que vous allez tout reconnaître, ou presque, mais en même temps vous n’avez peut-être jamais rien entendu de ce qui va suivre.

Les Beatles, en 1975 à Hilversum (Pays-Bas)
Les Beatles, en 1975 à Hilversum (Pays-Bas) © AFP / KIPPA / ANP

Comme notre semaine Beatles s’achève ce soir, lundi, je vous ai parlé de la très alléchante série « Get Back », qui sera diffusée fin novembre sur la plateforme Disney, où l’on découvrira des images jamais vues des Beatles au travail, en studio. 

Bon, mardi, c’était la soirée pour les femmes d’Afghanistan, d’ailleurs ça me rappelle qu’il faut absolument que je vous fasse écouter, ce sera la semaine prochaine, un groupe multi-national : Kefaya, avec une merveilleuse chanteuse afghane, hier, je vous ai parlé de George Harrison, dont on réédite le chef-d’œuvre inaugural, « All Things Must Pass ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Alors je me suis demandé, encore hier, mais qu’est-ce que je vais faire pour ce soir ? 

Passer mes chansons préférées des Beatles, c’est un peu facile, et pour ça, franchement, personne n’a besoin de moi. Donc je séchais, quoi. Et je me suis dit : eurêka. Je vais trouver des versions inattendues, étonnantes, de chansons des Beatles, auxquelles d’autres, interprètes solo, groupes, apportent quelque chose de différent. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et ça fera donc un Very Good Trip assez inattendu, vous allez en juger. Tenez, prenez cette reprise d’une grande fraîcheur, signée Stevie Wonder en 1970, d’une chanson que les Beatles avaient sortie fin 1965, c’était comme on dit un single à la double face A. Il y avait « Day Tripper » d’un côté, une chanson très inspirée par la soul de Memphis, et de l’autre cette mélodie plus folk de Paul McCartney, « We Can Work It Out ». C’est parti !   

  • The Brothers Johnson : « Come Together » extrait de l’album « Look Out for #1 » 

  • Stevie Wonder : « We Can Work It Out » extrait de l’album « Signed, Sealed and Delivered »

  • Al Green : « I Want to Hold Your Hand » extrait de l’album « Love Ritual » 

  • Wilson Pickett : « Hey Jude » extrait de l’album « Hey Jude » 

  • Joe Cocker : « She Came In Through the Bathroom Window » extrait de l’album « Joe Cocker! »

  • Lowell Fulson : « Why Don’t We Do It in the Road » extrait de l’album « My Baby » 

  • Nina Simone : « Here Comes the Sun » extrait de l’album « Here Comes the Sun » 

  • The Damned : « Help » extrait de l’album « Music for Pleasure » 

  • The Feelies : « Everybody’s Got Something to Hide (Except Me and My Monkey) » extrait de l’album « Crazy Rhythms » 

  • Pixies : « Wild Honey Pie » extrait de l’album « Rough Diamonds, Studio Sessions 1987-1991 » 

  • Siouxsie and the Banshees : « Dear Prudence » extrait de l’album « Hyaena » 

  • Fiona Apple : « Across the Universe - Radio Edit » extrait de l’album Artistes divers « Short Days, Long Nights » 

  • Johnny Cash : « In My Life » extrait de l’album « American IV : The Man Comes Around » 

L'équipe
Thèmes associés