Après une journée chaude et ensoleillée, il est l'heure de se retrouver sur la plage, le soir, autour d'un feu de bois et d'écouter Very Good Trip.

L’auteure-chanteuse-compositrice Hope Sandoval de Mazzy Star, le 25 novembre 2013.
L’auteure-chanteuse-compositrice Hope Sandoval de Mazzy Star, le 25 novembre 2013. © Getty / Lloyd Bishop/NBCU Photo Bank/NBCUniversal

La chanteuse de Mazzy Star était Hope Sandoval, une femme dont le physique, sur scène, dégageait une sorte de force et même de dureté que sa voix, dans le souffle, fragile d’apparence, ne laissait pas du tout deviner. 

Curieusement, il y a un point commun entre Hope Sandoval et Greg Gonzalez, de Cigarettes After Sex, ce sont les origines mexicaines. Hope Sandoval avait grandi dans un foyer ouvrier au sein du quartier mexicain de l’Est de Los Angeles, Greg Gonzalez, lui, a grandi dans l’extrême sud du Texas, à El Paso, la ville qui est collée à Ciudad Juarez, c’est l’État mexicain du Chihuahua. 

Il faut croire qu’on trouve parfois chez les Mexicains une sensibilité particulière à la beauté de la désolation, des paysages comme des des états d’âme chez les êtres. Une prédilection pour une étrange poésie qui peut naître de l’abattement, comme celle qui peut naître d’étranges fleurs poussant en plein désert. 

Il y a dans leur tristesse de la sensualité et de la volupté. Et même, dans le cas de Greg Gimenez, de l’érotisme et de la sexualité. 

Cette émission est une rediffusion du 2 septembre 2020

L'équipe
Thèmes associés