Au Japon, les amours sont de plus en plus numériques, et robotiques...

Demain, une sexualité robotique ?
Demain, une sexualité robotique ? © Getty / Alexander Ryumin

Demandez donc à un Japonais âgé de 18 à 34 ans à quand remonte son dernier rapport sexuel. Et bien ils et elles sont plus de 40 % à répondre que ce rapport sexuel... n'a jamais eu lieu ! En clair le Japon fait de moins en moins l’amour. Une tendance qui inquiète énormément les autorités d'un pays où la natalité est déjà l'une des plus faibles au monde, mais qui interroge aussi la place des rapports physiques dans nos sociétés urbaines et technologiques.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.