Ils considèrent que la liberté est confisquée par l’État . Et qu’à part l’armée, et pas grand chose d’autre, tout doit être soumis à la dérégulation la plus totale.

île de papier
île de papier © Getty / Catherine MacBride

Roosevelt, le New Deal , les grandes fortunes taxées à 90% l’horreur. Inutile de leur demander ce qu’ils pensent de l’Obama Care la réforme du système de santé voulue et promulguée par le Président Obama...

Pour eux tout, ces nouveaux maîtres du monde, plus riches que bien des états, tout doit circuler sans lois ni contraintes. Nos données leurs appartiennent et bien sur la fiscalité des États-Unis comme celle de l’Europe ne leur convient pas.

Et comme tout cela ne suffit pas ils rêvent à de nouveaux territoires, et fourmillent de projets d’îles artificielles hors des frontières des états où tout serait permis. Des villes flottantes pour inspirer le changement autour du monde. Tout cela hors de toutes eaux territoriales bien sur. Du côté des États-Unis, mais en Europe aussi...

Une chronique de François, Siegel, rédacteur en chef de We Demain

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.