Un an après les terribles attentats qui ont endeuillés Paris et Saint-Denis, François Siegel se penche sur l’avenir de la lutte contre le terrorisme.

Si bien protégé qu'on se retrouve privé de liberté
Si bien protégé qu'on se retrouve privé de liberté © Getty / Martin Barraud

Il est devenu un thème central de la campagne présidentielle, au détriment de sujets comme la mutation fondamentale que vivent nos sociétés face aux préoccupations numériques et environnementales.

Faut-il tout sacrifier au tout sécuritaire ?

Appliquée au terrorisme, l’hyper sécurité c’est toujours plus de murs, de prisons, de répression, d’écoutes, de restriction des libertés. Quand cela s’arrête-il ?

Le remède : refuser de vivre dans la dépression, se reconstruire, trouver des solutions alternatives.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.