Dans Vivre avec les bêtes ce dimanche nous écouterons une archive de Claude Nougaro. Pierre Mollo nous parlera du plancton, l'animal magique de la semaine. Elisabeth de Fontenay reçoit Geneviève Brisac pour parler de la figure de Rosa Luxembourg et son attachement aux animaux.

Archive "Mémoire du passé"

Il est parfois des moments magiques.

Allain Bougrain Dubourg a eu le privilège et le bonheur de vivre l’un d’entre eux aux côtés de Claude Nougaro. Il lui a tout simplement lancé lors d'une interview « Tu sais que Tarzan et sa jungle sont morts et je te le prouve » avec une voix et un accent tellement rayonnants.

Puis Claude Nougaro a enchaîné avec le poème inédit que vous allez entendre. Et qui prouve l’attachement qu’il portait au monde animal.

L'Animal Magique

L’animal magique d’aujourd’hui n’est pas un animal en soit, mais une multitude, une myriade de petites créatures qui, vous allez l’entendre, ne déméritent pas : il s’agit, en fait, du zooplancton.

Pour plaider sa cause, un homme au parcours atypique. Pierre Mollo a commencé par être ajusteur, a travaillé aux usines Renault et finit par satisfaire sa vocation en devenant biologiste marin. Enseignant et chercheur, voilà quelques décennies qu’inlassablement, il veut réhabiliter le plancton méconnu.

Tout bêtement la philosophie

Elisabeth de Fontenay et la romancière Geneviève Brisac s'entretiennent au sujet de l'attachement de Rosa Luxembourg envers les bêtes.

L'Association

« Quand on a pas l’usage de ses jambes, c’est précieux d’avoir un ami qui en a 4 » ainsi se résume l’association Handi-chien http://www.handichiens.org/ qui, depuis 22 ans, se bat pour éduquer des chiens d’assistance et les offrir à des handicapés moteur, souvent condamnés aux fauteuils roulants. A ce jour, ce sont quelque 1 200 chiens qui sont venus au secours de personnes privées de mobilité grâce à Handi-chien. Yvette Schmidt est la vice-présidente de cette association, qui remettra samedi 15 octobre prochain à la mairie de Paris une quinzaine de chiens, à l’occasion de la réunion annuelle de l'association.

Actualité

Il faut voir les images pour le croire. C’est le site du nouvel Observateur qui a révélé, photos à l’appui, l’incroyable compétition de ball-trap réalisé avec des cailles vivantes.

Nous sommes en Espagne et le principe est simple :

Avec un mécanisme à ressort, on lance ces oiseaux vivants dans l’axe des chasseurs qui n’ont plus qu’à les tirer. Au sol, des centaines de cailles agonisantes qu’on ne ramasse même pas dans l’instant, puisqu’il s’agit d’un concours de tir. La discipline est, du reste, reconnue, soutenue par une fédération nationale et fait l’objet de nombreux championnats singulièrement près de Madrid.

La LPO.fr a engagé une action afin que cesse ces pratiques surréalistes.

Non loin de Narok, à 150 km au nord de Naïrobi, capitale du Kenya, vivaient des éléphants. Problème : la population humaine a peu à peu gagné sur le territoire des éléphants et il paraît désormais inconcevable d’envisager une cohabitation. À ce propos, le service de la faune sauvage du Kenya tient à souligner que, sur près de 9 000 incidents répertoriés au cours de ces 10 dernières années entre les animaux et les hommes, la moitié était dûs (je cite) aux éléphants.

Alors que faire des 200 pachydermes de Narok ?

Les transférer dans la réserve de Massaï Mara.

4 d’entre eux viennent d’être endormis depuis des hélicoptères puis transportés par camion. Si ils supportent le stress, c’est cinquante éléphants qui suivront, puis toute la population de Narok.

Romain Gary avait vu juste !

Comportement

Cette semaine c'est Jean-Luc Vuillemenot qui répond à un auditeur sur les bienfaits apportés par la présence des animaux aux hommes.

notre répondeur : 0156402810

Programmation musicale

Adèle Set fire to the rain

Serge Reggiani il suffirait de presque rien

Louis Chédid Chat noir

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.