Texte lu par Elisabeth de Fontenay :

"Des barbares saisissent ce chien, qui l'emporte prodigieusement sur l'homme en amitié; ils le clouent sur une table, et ils le dissèquent vivant pour te montrer les veines mésaraïques. Tu découvres dans lui tous les mêmes organes de sentiment qui sont dans toi. Réponds-moi, machiniste, la nature a-t-elle arrangé tous les ressorts du sentiment dans cet animal, afin qu'il ne sente pas? A-t-il des nerfs pour être impassible? Ne suppose point cette impertinente contradiction dans la nature."

Voltaire, Dictionnaire philosophique, article « Bêtes »

Les liens

Antidote Europe - Pour une science responsable Bien qu’ils vivent dans les pays développés au cours de l‘ère de la connaissance scientifique sans précédent avec l’accès à la technologie médicale moderne, les gens beaucoup plus souffrent de maladies graves. Antidote Europe expose et explique ce paradoxe.

Arte radio (les animaux musiciens)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.