En première partie, l'art pariétal et rupestre est à l'honneur.

Une vraie richesse dans les peintures retrouvées sur les murs des grottes notamment dans la plus célèbre: la grotte de Lascaux. Ces parois remonte le temps pour nous permettre de découvrir les conditions de vie des hommes et des animaux. On y voit leur rapport entre eux, également avec la nourriture, la fourrure ou les bijoux.En opposition fréquente avec cette art rupestre: l'art pariétal, qui lui a un lien direct avec le vivant. C'est-à-dire que c'est un art qui prend l'animal comme outil et matériel d'art. On a découvert des ossements animaux taillés minutieusement pour en faire de bijoux par exemple.

L'homo-sapien arrive à reconstituer un univers psychique au travers des animaux. Nous savons aujourd'hui qu'ils avaient une représentation précise, une qualité figurative pour exprimer l'animal. C'est à cette époque qu'on a constaté que l'homme s'est donné la possibilité de figurer l'art.

En seconde partie d'émission, nous aborderons le rapport entre l'homme et le primate.

Le primate est un exemple et une référence extraordinaire pour étudier l'homme et son évolution.

L'étude de cette espèce animale dénote une capacité humaines. Aux antipodes des idées reçues, comme celle de l'existence du Yéti, l'homme et le primate se ressemble en des points (par des savoir-faire, par un instinct maternel...) mais ne se confondent pas: l'homme-singe n'existe pas. Loin d'une approche dualiste, on réintroduit un mécanisme du comportement pour rétablir les liens évolutifs. Une proximité implicite analogue aux humains.

Rediffusion de l'émission du 30 janvier 2011

revue

Techniques et cultures
Techniques et cultures © Radio France

Techniques et cultures "Les Natures de l'Homme"

S. de Cheveigné et Frederic Joulian

aux editions de la Maison des sciences de l'Homme.

Achat en librairie.

N°50

parution : 2009

par : S. de Cheveigné et Frederic Joulian

http://tc.revues.org/

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.