Le sexe existe parce qu’il est touché, parce qu’il est stimulé et manipulé dès la petite enfance.

Baiser la mère et tuer le père. Baiser le père et tuer la mère.... Le complexe d’Œdipe est à la psychanalyse ce que le théorème de Pythagore est aux mathématiques, l’image d’Epinal du plus célèbre drame amoureux.

La crise œdipienne est une histoire de corps, de désirs, de fantasmes. Une histoire où frémit l’appétence sexuelle entre les enfants et leurs parents.

Une histoire métapsychologique qui explique, en partie, l’origine de notre identité sexuelle, de notre personnalité, de nos névroses. Une histoire qui inscrit jusqu’à la fin de nos jours la façon dont nous désirons et dont nous faisons l’amour.

Nous nous penchons ce soir sur « le concept le plus crucial de la psychanalyse » avec le psychiatre Juan-David Nasio.

Vous pourrez retrouver ce thème développé dans nos lectures en direct et vous pourrez entendre des extraits de:

"Œdipe-Roi " de Sophocle par Arnaud Farhi

"Blanche-Neige " des Frères Grimm par Cécile Cohen

"L'anti-Justine ou les délices de l'amour " de Nicolas-Edme Restif de La Bretonne par Claire Allan et Patrick Vanlerberghe

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.