Y'a-t-il une façon de se conduire en amour ? Y'a-t-il une éthique du plaisir et de la jouissance ? Y'a-t-il seulement une sexualité juste ?...

Le sexe en amour, c'est beau. L'amour sans sexe, c'est touchant...Le sexe sans sentiment, c'est dégoûtant... Ah ouais ???

Mais qu'est-ce donc que ce féminisme de mémères... qui vient nous dire ce qu'est une bonne et une mauvaise sexualité ? Qu'est-ce donc que ce féminisme de culs-bénits qui sacralise nos libidos sur l'autel de leur dignité?

Sans dec': qu'est-ce que l'égalitarisme vient foutre dans le champ du désir ? Le désir n'est pas un droit. La sexualité, oui. Sans doute.

Alors, aujourd'hui, on sort les calculettes et on quantifie les rapports sexuels. On soustrait la valeur du devoir conjugal à celle du jeu érotique, on multiplie par les sentiments et on divise le tout, par la gratuité.

Avec nous, Patrick Pharo, directeur de recherche au CNRS, auteur de "Ethica Erotica", mariage et prostitution...

Avec les lectures d'Ava Hervier :

"Métaphysique des moeurs" d'Emmanuel Kant

" La Bête qui meurt" de Philippe Roth

" La passe imaginaire" de Grisélidis Réal

"Le désir et la putain: les enjeux cachés de la sexualité masculine" d'Elsa Cayat et Antonio Fischetti

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.