Le désir est anarchiste. Sans modèle. Sans sexe. Sans sans norme.

Le désir est boulimique. Indomptable. Et il vous emmerde.

"Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants." Et ta sœur, elle bat le beurre ?

Les homosexuels, les bi, les trans, ne seront-ils jamais considérés comme

des êtres humains ?

Faut-il homologuer la façon dont on baise pour prétendre à ce statut ?

Qu’est-ce qui se cache au fond de nous pour avoir des préjugés aussi tenaces, des pulsions aussi négatives à leur égard ?

Pourquoi, dès qu’on donne la parole aux homos, dès qu’on

les laisse témoigner de leur vécu, de leur parcours sexuel..faut-il toujours

que ce soient des récits encore plus compliqués, des histoires de non-dits, des quêtes identitaires difficiles et douloureuses ?

Pourquoi c’est si triste d’être pédé, alors que c’est si gay justement?

Ce soir, nous sommes tous des enculés, des tarlouzes, des broute-minous,

des inverties, des lécheuses de timbre, des pelousardes, des femmes à bites,

des hommes à chatte.

Ce soir, on reçoit Hubert , homme de BD pour son reportage graphique

« Les gens normaux, parole de lesbienne, gay, bi, trans ».

Avec les lectures en direct d'Ava Hervier

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.