Danses macabres pour la profane, Requiem pour le sacré. La musique célèbre les morts.

Bonjour à tous et bienvenue dans cette émission, lendemain de la Toussaint, consacrée aux Requiems, danses macabres et autres musiques composées soit sous formes de messes destinées aux morts, soit, dans le cas de la danse macabre une mise en musique de représentations picturales et sculpturales de l’inexorabilité de la mort et de notre égalité à tous devant cette fatalité: nobles, puissants de ce monde ou aux hommes du peuple, ce destin final efface nos positions sociales et nous entraine vers le néant. Sur ces représentations de danses macabres, des personnages squelettiques entrainent vers la mort des vivants sans tristesse. C’est comme ça, la vie est ainsi faite. C’est ce que tentait l’Eglise de raconter dans ces périodes où des épidémies pouvaient décimer des populations.

Le Requiem, lui, a quelque chose de beaucoup plus solennel, voire de triste puisque c’est une Messe dite avant l’enterrement ou lors de cérémonies du souvenir.

Mais rassurez-vous, cette émission ne sera pas triste! Au contraire, elle sera l’élévation même. Construite en crescendo musical, de la tristesse nous irons vers la gaieté, la fantaisie, nous éloignant petit à petit de ce jour où l’on pleure les morts. Vous entendrez donc Mozart bien sûr, mais également Verdi, Berlioz, Honegger, Saint-Saens, Mingus aussi et même Aznavour!

Mais pour commencer, voici la plus intense des Messes de Requiem, la plus célèbre aussi, celle qui nous permet d’ouvrir toutes les vannes émotionnelles, comme un recentrage naturel qui se fait par la puissance de composition de ce morceau. Le Requiem de Mozart et son Kyrie

Requiem de Brahms
Requiem de Brahms ©

WOLFGANG AMADEUS MOZART :Requiem K.626 : II. Kyrie

BRUNO WALTER dirige l'orchestre ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE NEW YORK

Avec le Choeur de CHOEUR DE WESTMINSTER chez SONY, 1991

WOLFGANG AMADEUS MOZART : Requiem K.626 : Lacrimosa

Nikolaus Harnoncourt dirige CONCENTUS MUSICUS DE VIENNE, DEUTSCHE HARMONIA MUNDI 2004

TOMAS LUIS DE VICTORIAREQUIEM OFFICIUM DEFUNCTORUM REQUIEM

taedet animam meam, album Requiem, Music for All Saints and Al Souls, Jarmonia mundi 2015

GIUSEPPE VERDI : Dies irae + Tuba mirum

GEORG SOLTI dirige l'orchestre ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE VIENNE

Avec le Choeur de CHOEUR DE L'OPERA D'ETAT DE VIENNE, DECCA en 1984

HECTOR BERLIOZ : Requiem op 5 : Sanctus

De l'Album Roberto Alagna credo chants sacres chez DGG en 2007

MICHEL PLASSON dirige l'orchestre ORCHESTRE DU CAPITOLE DE TOULOUSE

Avec le Choeur de CHOEUR DU CAPITOLE DE TOULOUSE ou Gounond ?

CHARLES AZNAVOUR : La mamma

De l'Album Les succès chez TREMA en 1985

CAMILLE SAINT SAENS : Danse macabre op 40

De l'Album Album du 80eme anniversaire en 2004

GEORGES PRETRE dirige l'orchestre ORCHESTRE NATIONAL DE France EMI 2004

ARTHUR HONEGGER : La danse des morts : Danse des morts - cantique pour récitant solistes chœur mixte et orchestre

De l'Album Arthur Honegger : La danse des morts Nocturne et Pastorale d'été

HENRI VACHEY dirige le JEUNE ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE DOUAI, PHAIA MUSIC 2014

CHARLES MINGUS : Goodbye pork pie hat De l'Album Columbia jazz : Mingus ah um / CD 9 chez COLUMBIA en 2013

FRANZ SCHUBERT :Quatuor à cordes n°14 en ré min D 810 (Der Tod und das Mädchen) : Presto De l'Album Franz Schubert : La jeune fille et la mort et le quatuor D 956 QUATUOR PAVEL HAAS chez SUPRAPHON OU SUPRAPHONET en 2013

MICHEL-RICHARD DELALANDE , Quantus tremor et Tuba mirum, Chœur et Orchestre de la Chapelle Royale dirigée par Philippe Herreweghe, Harmonia Mundi 1991

Agenda

1. Ce soir lundi 2 novembre Théatre des Bouffes du Nord. Nora Gubisch, Chantal Perraud, et Alain Altinoglu. Dans le cadre de la Belle Saison

Felix Mendelssohn : Ich wollt, Wie war so schoen, Abendlied, Sonntagssmorgen Robert Schumann : Spanisches Liederspiel (Chansons espagnoles) op.74 : Botschaft, Liebesgram, Erste Begegnung Ernest Chausson : La nuit et le réveil Johannes Brahms : Cinq duos op.66 Gabriel Fauré : Duos op.10 n°1, Puis qu’ici-bas toute âme Camille Saint-Saëns : El desdichado Felix Mendelssohn : Gruss, Wasserfahrt, Maigloeckchen, Wie kann ich froh und lustig sein, Herbstlied

2.Les Funérailles Royales de Louis XIV 3 et 4 novembre 2015 - 20h, Versailles

La mort de Louis XIV, le 1er septembre 1715, laissa le Royaume veuf après un règne de 72 ans, qui avait entièrement remodelé l'état, le pouvoir monarchique, les sciences, les arts et les frontières de la France. L'événement, depuis si longtemps attendu qu'il n'en fut que plus surprenant, donna lieu dans tout le Royaume à des cérémonies funèbres, mais c'est surtout trois d'entre elles qui furent ce que l'on appelle depuis les Funérailles Royales de Louis XIV .

Céline Scheen Soprano

Lucile Richardot Mezzo-soprano

Samuel Boden Ténor

Marc Mauillon Baryton

Christian Immler Baryton

Ensemble Pygmalion, choeur et orchestre

Raphaël Pichon, direction

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous avez dit classique ? Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.