Harmonia Mundi

Suite au rachat du label Harmonia Mundi par Pias, aujourd’hui VADC s’intéressera à l’histoire et au catalogue de ce très beau label créé en 1958 à Arles par Bernard Coutaz. Fondateur et et patron jusqu’à sa mort d’une maison de disque un peu hors du commun, petit bastion gaulois qui lutte contre toutes les fusions, qui met en avant des talents auxquels elle croit, crée un catalogue diversifié, reste fidèle à certains de ses artistes qu’elle compte en amis, développe la même philosophie dans tous les nouveaux secteurs qu’elle développe : jazz, musique du monde, chanson, ouvre des boutiques à un moment où la crise du disque se confirme. Quelques lettres blanches sur fond noir, des noms comme René Jacobs, Philippe Herreweghe, Andréas Scholl résonnent à l’unisson avec cette maison qui n’a jamais cédé à la rapidité et à des pressions de globalisation : la musique est toujours restée la principale priorité. Aussi, et c’est là la bonne nouvelle, on apprend que dans sa transaction avec PIAS, l’indépendance reste de mise, le respect de la musique et des salariés aussi. Harmonia Mundi change de propriétaire mais pas de couleur… L’occasion pour nous de faire une petite rétrospective en musique de l’histoire de ce label entré dans le patrimoine des mélomanes comme un incontournable !

e amplitude sonore de cet instrument à cordes pincées !

HM
HM ©

1.JS BACH : concerto pour clavecin en sol mineur Concerto en sol min BWV 1058 : Allegro / Andréas Staeir Orchestre Baroque de Fribourg 2015

2.Le concert royal de la Nuit, Ensemble Correspondances Sébastien Daucé, 2015

3.S BACH,Cantate BWV 35 : Geist und Seele wird verwirret : Ich wünsche nur bei Gott zu leben Air- pour haute-contre cordes et basse continue Andreas Scholl, contre ténoir, Philippe Herreweghe dirige le Collegium Vocal de Gand.

4.Roberto FonsecaEl sonador esta cansado , Jazz Village, 2012

5.Johannes Brahms, Quintette pour clarinette , Jerusalem Quartet (Alexander Pavlovsky violon, Sergei Bresler, Violon, Ori Kam, Alto Kyril Zlotnikov Violoncelle, Sharon Kam, Clarinette), 2013

6.Schubert, An den Mond D 259 (A la lune D 259) pour baryton et piano HAEFLIGER, ANDREAS et Mathias Goerne

7.JS BACH Messe en siMesse en si min BWV 232 (Choeur) Philippe Herreweghe dirige le Collegium Vocal de Gand, 1998

8.Camille Saint-Saëns.Concerto pour piano 1er movement Vadym Kholodenko piano, Miguel Harth-Bedoya dirige The Norwegian Radio Orchestra, 2015

9.Henri Purcell, Le roi Arthur Ouverture, Alfred Deller dirige le Deller Consort, 1979

10.Richard Strauss,Des Helden Widersacher op. 40 (une vie de héros) poème symphonique, Daniel Barenboim dirige la Staatkapelle de Berlin, Deutsche Grammophon 2014

Agenda

Angers, Au grand théâtre le 06.10.2015 - 20h30

Lise Berthaud, Adam Laloum Duo Alto et Piano

Schumann : Märchenbilder op. 113 pour alto et piano Schubert : Sonate “Arpeggione” D. 821 Hindemith : Sonate en fa majeur op. 11 n°4 Enesco : Konzertstück

Le programme du récital invite à redécouvrir l'alto. La Sonate pour Arpeggione, de Schubert, généralement interprétée au violoncelle, met à l’honneur le son ample, chaleureux et lyrique de cet instrument qui sait être aussi intime que brillant dans les oeuvres d'Hindemith et d'Enesco. Adam Laloum, Premier Prix du concours Clara Haskil, et Lise Berthaud, lauréate du Prix Hindemith au Concours International de Genève, sont des habitués des grandes scènes et des festivals internationaux. Leur récent enregistrement consacré à Schubert, Brahms et Schumann révèle une complicité et un équilibre subtils.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous avez dit classique ? Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.