Je suis aujourd’hui avec le prolixe réalisateur hyper éclectique, Patrice Leconte ! Le cinéma qui distrait, celui qui questionne, celui qui surprend, Patrice Leconte est un homme de passions et de cœur, curieux, vif, cultivé, étonnant. Réalisatuer des « Bronzés » mais aussi de « Ridicule » ou du film d’animation « le magasin des suicides », encore tout récemment d’ « une promesse », d’après la nouvelle de Stefan Zweig « Le voyage dans le passé », il embrase les genres depuis 40 ans et une soixantaine de films. L’entendre parler de musique et de lui, c’est finalement assez rare ! C’est pourquoi je suis ravie de recevoir ce grand réalisateur qu’est Patrice Leconte , dont les films sont ponctués de musiques classiques… Voire, pour ce qui est du court métrage qu’il a réalisé en 1991 : le boléro de Ravel avec Jacques Villeret, la pièce fait le film !

Patrice Leconte
Patrice Leconte © Radio France

Programme :

Antoine Duhamel : BOF Ridicule. Jean Claude Malgoire dirige l’Orchestre de la Grande Ecurie et la Chambre du Roi. Chez Decca en 1996.

Fréderic Chopin : Nocturne op 55 N°15 en Fa majeur pour Piano . Interprété par Maurizio Pollini au Piano. Chez Deutsche Grammophon en 2005.

Maurice Ravel : Boléro . Georg Solti dirige l’Orchestre symphonique de Chicago. Chez Decca en 1984.

Franz Schubert : Quatuor à cordes n° 14 en Ré mineur - Andante con moto. Album : La jeune fille et la mort. Interprété par le Quatuor de Jérusalem, Alexander Pavlovsky et Sergei Breslzer au Violon, Amichai Grosz à l’Alto et Kyril Zlotnikov au Violoncelle. Enregistré en 2007 et édité chez Harmonia Mundi en 2008.

Anton Dvorak : Quatuor à Cordes en Fa Majeur “Americain” opus 96 – Lento . Interprété par le Quatuor Talich avec Jan Talich Jr au 1er Violon, Pert Macececk au 2nd Violon, Vladimir Bukac à l’Alto et Prêt Prause au Violoncelle. Enregistré à Prague en 2002.

Leos Janacek : Idylle - Andante pour orchestre à cordes . Gérard Schwarz dirige l’Orchestre Symphonique de Seattle. Enregistré en 2011 et édité chez Naxos en 2013.

Etienne Perruchon : Mié panosko. Album : Bof__ Dogora - Ouvrons les yeux. Metodi Matakiev dirige l’Orchestre Symphonique de Sofia et les Chœurs et Maitrise d’enfants avec le Soliste Corou de Berra. Chez Naive en 2004.

Ludwig Van Beethoven : Andante cantabile pour Piano Trio No. 7 en Si Bémol "Archduke" . Album : BOF l’Homme qui n’était pas la « The man who wasn’t there » des frères Cohen. Interprété par le Beaux-arts Trio avec Menahem Pressler au Piano, Isidore Cohen au Violon et Bernard Greenhouse au Violoncelle. Chez Decca en 2001.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous avez dit classique ? Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.