Bruno Monsaingon présente Yehudi Menuhin

Nous allons passer aujourd’hui une heure avec Yehudi Menuhin, le violoniste prodige disparu en 1999 et qui aurait eu 100 ans cette année. Une heure pendant laquelle le violoniste et réalisateur de film musicaux Bruno Monsaingeon a très bien connu Yehudi Menuhin, il nous parlera de ce prodige qui éblouissait déjà le monde à l’âge de 5 ans. Surdoué, il provoqua des émeutes dans New-York à 11 ans, persuada Einstein de l’existence de Dieu à 12 ans, mais resta toujours d’une immense modestie. Quand Menuhin jouait, on aurait dit qu’il dessinait des volutes de soie dans l’espace avec son archet. Quand il passait quelque part, il éblouissait. Etonnant violoniste qui jouait si juste et militait comme un Juste pour la réconciliation universelle. Lui qui joua à Berlin sitôt la paix signée après la seconde guerre mondiale, qui joua dans des camps de réfugiés palestiniens en martelant sans relâche de la nécessité de partager la terre sacrée avec comme capitale Jérusalem.

Une heure donc pour évoquer la mémoire et le jeu si intense et vibrat de Yehudi Menuhin avec l’un de ses amis intimes, Bruno Monsaingeon qui a constitué le coffret « passion menuhin », 80 disques qui retracent la discographie du grand Yehudi Menuhin !

Bruno et Yehudi
Bruno et Yehudi ©

programme

Johannes Brahms, Danse hongroise n°5 en sol mineur , arrangement Joachim, enregistré en 1953 à Londres, inédit. unpublished recordings and rarities

Antonin Dvorak, Danse slave en mi mineur enregistré en 1936 à Londres, édité en 1940

Wolfgang Amadeus Mozart, sonate en la K 526, andante (1933 Paris) avec Hephzibah Menuhin au piano

Felix Mendelssohn, Double concerto pour violon et piano en ré mineur allegro molto, Yehudi dirige le Menuhin Festival Orchestra et Hephzibah Menuhin au piano, enregistré en 1977 à Londres

Franz Schubert, piano trio n°2 en mi b D 929 Hephzibah Menuhin au piano et Maurice Gendron au violoncelle, enregistré en 1968 à Londres

Johannes Brahms, Concerto en ré : op. 77 Allegro giocoso, ma non troppo vivace Wilhelm Furtwängler dirige le Lucerne Festival Orchestra. enregistré en 1949

Jean-Sébastien Bach, Concerto n°5 en fa mineur : BWV 1056 largo Glenn Gould au piano

Gianmaria Testa, La valse d'un jour (Il Valzer Di Un Giorno), Le chant du monde 2001

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous avez dit classique ? Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.