Aujourd'hui, je reçois le chanteur, guitariste, pianiste et auteur compositeur, Stephan Eicher. Artiste singulier dont les goûts vont d’un intérêt certain pour la musique électronique à la musique médiévale et acoustique, il aime les expériences, les recherches, les compositions avant-gardistes qui flirtent avec la musique industrielle.

Fils d’un violoniste tzigane et issu du milieu punk zurichois des années 1980, Stephan est curieux, aime la vidéo, compose très jeune sur ordinateur… Un premier succès, au début des années 1980, le fait émerger en Suisse et en Allemagne, mais c’est dans les années 1990 avec l’album Engelberg (et le titre Déjeuner en Paix ) que Stephan Eicher touche le grand public. Homme intègre et aventureux, il poursuit sa quête autour du son et des sonorités, s’essayant à tout : d’une collaboration avec l’ensemble vocal corsei muvrini à d’autres avec Benjamin Biolay ou encore Johnny Hallyday , il compose la BO du film d’Antoine de Caunes , Monsieur N. , co-écrit avec Philippe Djian . Il jouait récemment, seul en scène, entouré d’instruments automatisés, bardés d’engrenages, de roues dentées et de pistons.

La semaine prochaine il sera au festival des Nuits de Fourvière , pour rendre hommage àMoondog , le Viking de la 6e avenue, compositeur qui aurait eu 100 ans il y a quelques jours… et que Stephan Eicher a connu !

Stephan Eicher
Stephan Eicher ©

Programme:

Moondog , Thème etStamping ground, Moondog aux percussions, Album: Symphonie n°1 : Portrait d’un monarque, CBS, 1969

VladimirMartynov , The Beatitudes pour choeur mixte a capella, Graig Hella Johnson à la direction du groupe musical Conspirare, Album: The sacred spirit of Russia, HARMONIA MUNDI, 2014

Stephan Eicher , Agnus Dei , extrait du film Monsieur N réalisé par Antoine de Caunes en 2003, le chœur d’hommes de Sartène orchestré par Jean-Philippe Audin et dirigé par Christophe Guiot, Album : BOF/ Monsieur N, VIRGIN, 2002

Stephan Eicher , Dans ton dos , Stephan Eicher au chant et piano, Mark Daumail à la guitare électrique, Reyn Ouwerhand au synthétiseur, Volker Zander à la basse électrique et Toby Dammit à la batterie, Album : L’envolée, BARCLAY, 2012

Robert Schuman , Dichterliebe op48 : Im Wunderschonen monat mai n°1 pour ténor et piano, Fritz Wunderlich ténor et Hubert Giesen au piano, Album : Schumann : Lieder, EMI, 1997

Arvo Part , Spiegel im Spiegel pour violon et piano, Angele Dubeau au violon et Marie Eve Scarfone au piano, Album : Arvo Part portrait, ANALETKA, 2010

Jean-Sébastien Bach , Cantate 147 : Herz und mund und tat und leben : Jésus que ma joie demeure – pour piano, Dinu Lipatti au piano, Album : Dinu Lipatti : Les inédits, ARCHIPHON, 1941

Antonio Vivaldi , Spring 1 pour violon et orchestre de chambre (Les Quatre Saisons), Max Richter à la composition, André de Ridder dirige le Konzerthaus Kammerorchester Berlin avec Daniel Hope au violon et Raphael Alpermann au clavecin, Album : Recomposed by Max Richter, DGG, 2012

Christophe Panzani , Endless wars, Christophe Panzani, saxophone ténor en duo avec Leonardo Montana au piano, Album : Les Âmes Perdues, THE DROP MUSIC, 2015

Evénement(s) lié(s)

Les Nuits de Fourvière

Jazz à Vienne

Les liens

Site Officiel

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous avez dit classique ? Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.