Daniel Morin reçoit Stéphanie Bataille, comédienne, metteur en scène, humoriste, qui nous parle de "Madame Marguerite" et de ses moments de partage avec le public, et Christine Spengler, photoreporter, qui après avoir tout photographié en noir et blanc dans les pays en guerre, écrit maintenant sa vie en couleurs...

"Si tu avances, tu meurs... si tu recules, tu meurs... alors, pourquoi t'avances pas ?"
"Si tu avances, tu meurs... si tu recules, tu meurs... alors, pourquoi t'avances pas ?" © Getty / GettyImages

Une émission construite avec la complicité d' Albert Algoud et ses  amis, le Maréchal Ganache et le Père Albert, et Hervé Pauchon.

Vous les Femmes, de gauche à droite : Stéphanie Bataille, Hervé Pauchon, Albert Algoud, Christine Spengler, Daniel Morin
Vous les Femmes, de gauche à droite : Stéphanie Bataille, Hervé Pauchon, Albert Algoud, Christine Spengler, Daniel Morin © Radio France / Christine Kern

L'édito de Daniel Morin

Aujourd’hui Dimanche 14 janvier je vais bien… Enfin bien… je vais pas mal… Cette semaine on a quand même eu une petite réaction surprenante dans les colonnes du Monde

Un collectif de 100 femmes a défendu la liberté d’importuner les femmes… Des écrivaines, des comédiennes, et autres personnalités médiatiques qui signent un texte de défense de la lourdeur, de la violence, du non respect de l’impudeur, de la tyrannie, et autres multiples douceurs hostiles de la part de quelques hommes à l’endroit de beaucoup de femmes ! A toutes celles qui ont été un jour insultées, harcelées, battues ou violées, bref : victimes, ce texte est non seulement un nouveau petit retour de couteau dans la plaie mais aussi un petit crachat dans la gueule ! Voilà !

Sinon à part ça depuis mercredi la vitesse autorisée est encore descendue de 10 km/h. A ce rythme là dans 10 ans tu pourras toujours te déplacer en bagnole mais sans la conduire, en la poussant !

Bonjour et bienvenue dans Vous les Femmes, l'émission qui ne  s'intéresse qu'aux femmes, qu'aux femmes exceptionnelles bien entendu.

Stéphanie Bataille "Madame Marguerite" © Gaëlle REBEL / Christine Spengler © J-Ph. Dedieu – Afghanistan 1979
Stéphanie Bataille "Madame Marguerite" © Gaëlle REBEL / Christine Spengler © J-Ph. Dedieu – Afghanistan 1979

Nous sommes ravis de recevoir une femme exceptionnelle... Comédienne au théâtre, au cinéma, à la télévision, Stéphanie Bataille est aussi metteuse en scène, humoriste et directrice artistique du Théâtre Marigny...  

Il était une fois... Madame Marguerite. En 1974, Annie Girardot crée, d'après le texte de Roberto Athayde écrit en 1970, ce personnage de maîtresse atypique, passionnée, spontanée, un brin déjantée, investie de la mission vitale d'apprendre à ses élèves (vous) l'essentiel de l'existence. Stéphanie Bataille relève le pari avec brio, avec la même gouaille et une mise en scène d'Anne Bouvier qui flirte avec la tragédie et la poésie : "Je fais revivre chaque soir Annie Girardot. C'est extraordinaire ! Je l'ai fait parce que ce texte est important aujourd'hui..."

Courez vite voir "Madame Marguerite" au Théâtre du Lucernaire qu'elle joue jusqu'au 27 janvier. Si vous n'avez pas cette chance, nous sommes pratiquement certains qu'elle va continuer à jouer "Madame Marguerite", prochainement dans un autre théâtre...!

Et une autre femme exceptionnelle, Christine Spengler, correspondante de guerre de renommée internationale, artiste et écrivaine qui a publié "L'Opéra du monde" en 2016, catalogue de l'exposition qui lui était consacrée à la Maison Européenne de la Photographie et rétrospective de son parcours photographique, et "Série indochinoise, Hommage à Marguerite Duras" qui vient de paraître aux éditions du Cherche Midi. 

Cette série indochinoise associe les douze photomontages de Christine Spengler à autant d’extraits puisés dans l’oeuvre de Marguerite Duras. La rencontre inattendue de ces textes et de ces portraits enluminés met en évidence les correspondances entre les trajectoires de l’une et de l’autre, dont le destin commun fut marqué par la mort tragique d’un jeune frère. Ainsi entrent en résonance deux imaginaires artistiques et se recrée le mystère de l’alchimie durassienne.

Le programme 

Un p'tit coucou d'Alex Vizorek à Stéphanie Bataille, sa "maman de théâtre" !

Les chroniques d'Albert Algoud 

  • Le maréchal Ganache  présente Stéphanie Bataille et Christine Spengler
  • Le Père Albert fait la promo de Christine Spengler et Stéphanie Bataille

L'intérisation des invitées par Daniel Morin 

Les micro-trottoir décalés d'Hervé Pauchon : "Fake news"

Des vies de femmes, quelques grammes d'actualité et de rire, une  bonne dose de sourire, quelques centilitres de bonheur, une noisette de  soleil, le tout arrosé d'un bon cru de mots et de quelques zestes  d'humour...

C’est cadeau, c'est de la part d'Alberto ! 

►►► Le nouveau livre d'Albert Algoud : "Les coeurs simples" vient de paraître aux éditions Casterman.  Les bénéfices de cet ouvrage seront reversés à La Bonne Aventure, fondation d'aide aux personnes atteintes d'autisme.  (La Bonne Aventure. 13/15 rue André Lefebvre -75015 Paris ou courriel ici)

Programmation musicale 

  • Générique Vous les femmes - Julio Iglesias 'Vous les femmes"
  • France Gall "Zoïzoï"
  • Extrait Jeanne Moreau "India Song"
  • Extrait Depardieu chante Barbara "Dis quand reviendras-tu ?"
  • Nerd / Kendrick Lamar "Don't don't do it"

Bon dimanche ^^

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.