Daniel Morin reçoit 2 femmes exceptionnelles, Ségolène Royal qui publie enfin ''Ce que je peux enfin vous dire", et Barbara Hendricks, on the road again, avec son nouvel album ''The road to freedom'' !

Ségolène Royal et Barbara Hendricks
Ségolène Royal et Barbara Hendricks © Radio France / Anne Audigier

A l'antenne

Des vies de femmes, quelques grammes d'actualité et de rire, une bonne dose de sourire, plein de p'tits bonheurs, une noisette de soleil, le tout arrosé d'un bon cru de mots et de quelques zestes d'humour ♪♫... et ce dimanche :

"Vous Les Femmes", de g. à d. : Albert Algoud, Elsa Boublil, Ségolène Royal, Barbara Hendricks, Daniel Morin
"Vous Les Femmes", de g. à d. : Albert Algoud, Elsa Boublil, Ségolène Royal, Barbara Hendricks, Daniel Morin © Radio France / Anne Audigier

Elsa Boublil, productrice de l'émission "Musique émoi'' le dimanche (11H-12H30) sur France Musique.

Le sketch d'Albert Algoud : Jean-Jack Lang présente Ségolène Royal et Barbara Hendricks

L'intérisation des invitées par Daniel Morin 

Le billet d'Albert Algoud : "Il était une femme... Marian Anderson"

• Et bien sûr, les interviews de deux femmes exceptionnelles : Barbara Hendricks et Ségolène Royal

Barbara Hendricks © Mattias Edwall / Ségolène Royal © Marianne Rosentiehl
Barbara Hendricks © Mattias Edwall / Ségolène Royal © Marianne Rosentiehl

Une femme exceptionnelle : Barbara Hendricks

Barbara Hendricks, l'une des cantatrices les plus réputées au monde, fait ses premiers pas dans le monde du jazz en 1994. Cette musique vit en elle depuis toujours, elle fait partie de ses racines, elle qui commença le chant avec des Negro spirituals dans l’église de son père, pasteur dans l’Arkansas.  

Après avoir abordé pendant de nombreuses années le répertoire des grands jazzmen / women du XXème  siècle, qu’ils soient instrumentistes (Duke Ellington) ou vocalistes (Billie Holiday), Barbara Hendricks se plonge depuis une dizaine d’années dans les racines du jazz : le blues. Ce fut d’abord le cas avec Blues Everywhere I Go qui nous menait au coeur du delta du Mississippi ; elle nous propose un nouveau projet : The Road to Freedom (Le Chemin vers la Liberté). 

Les chansons de blues et gospel ont joué un rôle très important en accompagnant et inspirant les activistes courageux qui ont lutté pour les droits civiques aux États-Unis, lutte menée par Martin Luther King dans les années 1950 et 1960. La force de l’émotion de ces chansons, et l’exemple de la conviction des activistes sont plus que jamais nécessaires pour nous aider à faire face aux complexités et aux contradictions de notre monde d’aujourd’hui, trop souvent basé sur la division et la haine, pas assez sur l’amour et la solidarité dont parlait  le Dr. King. 

Barbara Hendricks & her blues band chante le blues dans son nouvel album : The road to freedom, label Arte Verum, novembre 2018 

Concerts : 12 février au Théâtre des Champs Elysées à Paris -   14 février au Bozar à Bruxelles

Prochains concerts et infos sur le site de Barbara Hendricks

Une femme exceptionnelle : Ségolène Royal

Ségolène Royal, Ambassadrice chargée des négociations internationales pour les Pôles arctique et antarctique et envoyée spéciale pour l'Alliance Solaire Internationale, vient de publier "Ce que je peux enfin vous dire" aux éditions Fayard.

"Au moment où la parole des femmes se libère enfin, beaucoup d’entre elles m’ont demandé de m’exprimer sur ce qu’une femme en politique subit en silence. Et de plus en plus d’hommes me disent : parlez pour nos filles, nos compagnes, nos sœurs. Je me suis donc accordé ce droit de dire, et ce droit est vite devenu un devoir. La raison du silence des femmes, c’est la peur de l’humiliation. Ce fut difficile, et parfois douloureux d’écrire, car il a fallu que je revive des épreuves que j’avais rangées dans ma mémoire frigorifiée.
Mais, m’a-t-on dit, ayant été la première femme de l’histoire de France à accéder au second tour de l’élection présidentielle, vous deviez prendre la parole pour faire avancer la cause des femmes et poser des repères. Et en plus, j’ai appris de ma longue expérience des combats écologiques la ressemblance entre les violences faites aux femmes et celles faites à la nature. (...)
Respect de la nature, respect des femmes : et s’il y avait là une réponse aux deux fléaux qui frappent aussi bien la planète que l’action politique, la déshumanisation et le déracinement ?" (Ségolène Royal)

J'avais passé un accord avec le silence... On a tellement besoin d'une société apaisée, où les femmes et les hommes vivent en harmonie et se respectent mutuellement.

"Ce que je peux enfin vous dire", éditions Fayard, 31 octobre 2018

C'est cadeau, c'est de la part d'Alberto !

Programmation musicale

  • Générique : Julio Iglesias – "Vous les femmes" 
  • François Atlas "Recueillement"
  • Extraits Barbara Hendricks, Album "The road to freedom" : "Woke up this morning", "Take my hand précious Lord", "Down in Mississipi", "Strange Fruit", "Medley for refugee children"
  • Souvenir musical de Ségolène Royal : Michel Delpech "Que Marianne était jolie"
  • Souvenir musical de Barbara Hendricks : Pharell Williams "Happy"
  • Madonna "Hollywood"
  • Générique fin : Metronomy – "The End Of You Too" 

Bon dimanche ^

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.