Michel-Ange, Raphaël, Léonard De Vinci: de nombreux peintres ont essayé de comprendre ce que «rêver» signifiait à leur époque. Une chose est sûre : leur conception du rêve n'avait rien à voir avec la nôtre.

A quoi rêvait donc l'homme de la Renaissance ?

A Dieu, au diable et à des péchés inavouables, assurément, ainsi qu'à tout un tas de choses irrationnelles que ces artistes ont voulu retranscrire et c'est à découvrir, savourer au Musée du Luxembourg.

"Le rêve" d'après Michel-Ange, croqué par Joann Sfar
"Le rêve" d'après Michel-Ange, croqué par Joann Sfar © Radio France / Joann Sfar

Evénement(s) lié(s)

Les peintures stylo bille de Joann Sfar

Croquis de Joann Sfar à l'exposition "La renaissance et le rêve" au musée du Luxembourg

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.