Toujours à la découvert des merveilles du Louvre, Joann Sfar nous raconte un autre peintre : Théodore Chassériau.

Élève d'Ingres, l'artiste aurait associé la couleur de Delacroix au dessin de son maître.

En 1846, il fait un voyage de deux mois à Alger où Delacroix a déjà étudié quatorze ans auparavant l’atmosphère des couleurs de l’Orient. Les impressions laissées par ce séjour glissent dans le langage pictural de Chassériau. L’orientalisme aide le peintre à faire sa percée artistique. En son temps, Chassériau est particulièrement célèbre pour ses scènes historiques et ses portraits comme "Les deux sœurs" (1843). Outre les scènes orientalistes, de nombreuses fresques réalisées pour les églises parisiennes constituent son œuvre. Chassériau obtient une grande partie de ses commandes du gouvernement français qui lui décerne l’ordre de la Légion d’honneur en 1849.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.