Nicolas Lancret, 'Fête Galante avec la Camargo dansant avec un partenaire', 76,2 x 106,7 cm huile sur toile, National Gallery of
Nicolas Lancret, 'Fête Galante avec la Camargo dansant avec un partenaire', 76,2 x 106,7 cm huile sur toile, National Gallery of © National Gallery of art, Washington, Andrew W. Mellon collection / National Gallery of art, Washington, Andrew W. Mellon collection

Moins connus que ses tableaux, les dessins de Watteau sont pourtant une facette passionnante de son œuvre, car ils illustrent parfaitement le processus créatif de l’artiste. Pour peindre une fête galante, Watteau opte pour une méthode originale : il n’hésite pas à combiner sur sa toile plusieurs croquis, dont certains ont parfois été réalisés plusieurs années auparavant. Brillant dessinateur et doué d’un grand sens de l’observation, Watteau réalise de nombreux croquis et dispose ainsi d’un important répertoire de feuilles préparatoires qu’il se plaît ensuite à intégrer dans ses tableaux.Une impression de grande spontanéité se dégage des dessins de Watteau. Cela tient à la vivacité de son trait et à la liberté de sa touche qui restituent avec beaucoup de naturel les mouvements et les attitudes de ses modèles. Il excelle aussi dans le rendu des tissus - la souplesse d’une étoffe, les plissés d’une robe (Femme debout tenant une quenouille et Étude d’une tête de femme, Metropolitan Museum of Art, New York).La talent de dessinateur de Watteau s’exprime autant dans ses études à la sanguine, que dans celles à la pierre noire ou à la technique des trois crayons (Femme assise tenant un éventail, Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam), ce qui confirme l’étendue de son génie artistique. Très influencés par son œuvre, ses suiveurs Pater et Lancret s’inspirent aussi de ses dessins dans leurs études qui donnent au spectateur un même sentiment d’immédiateté.

Les tableaux majeurs de Watteau ainsi que de nombreuses autres pièces de maître de cette époque sont visibles à l'exposition que le Musée Jacquemart-André consacre à la peinture française du XVIIIe siècle : "De Watteau à Fragonard, les Fêtes galantes".

Evénement(s) lié(s)

Les peintures-stylo-bille de Joann Sfar

Les liens

Musée Jacquemart-André Propriété de l’Institut de France, le Musée Jacquemart-André est géré et mis en valeur par Culturespaces depuis 1996. Édifié à la fin du XIXe siècle, cet hôtel particulier propose la découverte d’espaces meublés et décorés selon la mode et le goût de l’époque. Les époux André ont rassemblé une éblouissante collection de peintures, sculptures, tapisseries, objets d’art et mobilier rare.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.