Le 3 septembre 1963, devant le Louvre sous la pluie, plusieurs milliers de personnes assistent à l'hommage national rendu à Georges Braque. L'ORTF retransmet en direct cette cérémonie aux flambeaux, comme un chant du cygne.

André Malraux prononce l'oraison. Il exprime le mea culpa de la nation de n'avoir pas salué Van Gogh et Modigliani en leur temps. Il fait de Georges Braque un équivalent d'un Victor Hugo en peinture.

Le lendemain, Georges Braque est inhumé chez lui, à Varengeville, en haut des falaises normandes.

Canéphores revu par Joann Sfar

"Canéphores" de Georges Braque, revu par Joann Sfar
"Canéphores" de Georges Braque, revu par Joann Sfar © Radio France / Joann Sfar
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.