C’est avec son père, artisan décorateur à Argenteuil, que Georges Braque apprend les techniques du trompe-l’œil, le faux bois ou le faux marbre, éléments qui seront déterminants dans l’évolution du Cubisme.

Il utilisa toutes les techniques et tous les moyens pour s’exprimer, procéda systématiquement par série, retravaillant ses toiles pendant des années. Analysant dans les moindres détails guéridons, instruments de musique, cheminées, billards, chaises ou encore corbeilles de fruits, il approfondissait sa recherche sur la nature de la perception et de la représentation, thème qui le hanta toute sa vie.

Trois guitares de Georges Braque revues par Joann Sfar

"Guitares" de Georges Braque, revu par Joann Sfar
"Guitares" de Georges Braque, revu par Joann Sfar © Radio France / Joann Sfar
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.