Braque c’est l’anti-Picasso. C’est un homme introverti et solidaire alors que Picasso a été extraverti. Il avait une très grande sensibilité musicale, c’était un intellectuel, un amateur de poésie, de littérature. Il a été extrêmement lié à toutes les grandes figures de la littérature et de la poésie de son temps. Par exemple, c’est René Char qui le présentait à Heidegger. Il a été très aimé de Giacometti, de Chagall et même de jeunes artistes comme Nicolas de Staël.

Atelier VI de Georges Braque revu par Joann Sfar

"Atelier VI" de Georges Braque, revu par Joann Sfar
"Atelier VI" de Georges Braque, revu par Joann Sfar © Radio France / Joann Sfar
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.