Issue elle-même d’un rêve de vie nouvelle, la Renaissance a conféré aux songes, à leur interprétation et à leur représentation une grande importance. Que ce soit dans la vie politique et sociale (avec le renouveau des pratiques divinatoires), dans la littérature (tant en prose qu’en poésie) ou dans les débats médicaux et théologiques (chasses aux sorcières du XVème au XVIIème siècle). Le parcours que vous propose de découvrir le Musée du Luxembourg vous invite à découvrir les questionnements des peintres et graveurs de la Renaissance. Ces artistes ne peignent pas leurs propres rêves mais ceux des autres, ou ceux qu’ils pourraient avoir. Ils représentent des récits de rêve tirés de la mythologie et de l’histoire sainte ou encore des visions reconstruites qui se font parfois cauchemardesques.

Chez les plus exigeants, il est perçu comme une métaphore de l'art lui-même : la vie devient un songe et l'artiste un rêveur.

Evénement(s) lié(s)

Les peintures stylo bille de Joann Sfar

Croquis de Joann Sfar à l'exposition "La renaissance et le rêve" au musée du Luxembourg

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.