Au physique, Gustave Doré est un homme de taille moyenne, assez replet, joufflu et rose. N'était son air intelligent, on pourrait presque le prendre pour un ténor d'opéra-comique. Il a un atelier immense où il fabrique des toiles de plusieurs kilomètres. Ces toiles sont commandées d'avance et sont destinées à une exhibition permanente à Londres, où l'on paie pour voir les œuvres de Gustave Doré éclairées à la lumière électrique. Ce détail industriel n'est pas sans valeur pour les gens qui ont encore sur l'art pur et la grande peinture des illusions autres que celles dont ils honorent les ballets de féeries.

Gustave Doré est peu causeur, fort gai et très fantasque pourtant avec ses amis. Ténor et très sportif dans l'intimité, il monte au si bémol et à la corde lisse avec la même facilité. Très-farceur, il a chez lui un dessin de Sarah Bernhardt ; quand il veut la regarder, il prend toujours une loupe.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.