Ils n'avaient a priori rien de commun. Ce qui ne les a pas empêchés d'entretenir une solide amitié. L’un, Gaston Chaissac, vivait isolé dans le bocage vendéen, composait des peintures colorées, à la figuration naïve. L’autre, Jean Dubuffet, membre de l'avant-garde parisienne, des toiles lourdes de matière, qualifiées d'art brut.

Jean Paulhan les a présentés en 1946. Durant dix-huit ans, ils échangeront au moins 448 lettres. Et c'est cette amitié que retrace aujourd'hui le musée de la Poste, mettant en parallèle, selon un parcours chronologique, leur correspondance et leurs œuvres.

Joann Sfar, est tout content, il a le Musée à lui tout seul …

La barbe des colères - Jean Dubuffet
La barbe des colères - Jean Dubuffet © Jean Dubuffet (c) Adagp Paris 2013

La barbe des colères de Dubuffet, revue par Joann Sfar

La barbe des colères de Dubuffet, revue par Joann Sfar
La barbe des colères de Dubuffet, revue par Joann Sfar © Radio France / Joann Sfar

Evénement(s) lié(s)

Joann Sfar revisite l'exposition Chaissac-Dubuffet

Les peintures stylo bille de Joann Sfar

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.