Entre autres «objets» rythmant l’œuvre du peintre, la pastèque apporte son rouge charnel.

L’anecdote dit que, jeune homme, Zeng Fanzhi se rendit à une exposition d’art par ses propres moyens. Pauvre, il se nourrit, tout au long du voyage, de pastèques, unique denrée qu’il pouvait se payer. Ce fruit, il le garda comme un objet incarnant son histoire personnelle, qu’il donne pourtant à partager à travers ses toiles, chair et sang en guise de pain et de vin, à des individus aux masques identiques.

Figuration d’une réunion de Jeunes Pionniers (dont a été exclu l’artiste) ? Autoportrait collectif ? Composition-hommage à Léonard de Vinci ? Mystère … et à découvrir.

Zeng Fanshi
Zeng Fanshi © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.