Artiste oublié ou méconnu, Gustave Doré (1832-1883) est pourtant l’un des plus grands artistes du XIXème siècle. De son œuvre hétéroclite et prodigue émane un immense talent, il occupe une place cruciale dans l’imaginaire contemporain. Si c’est sa carrière d’illustrateur professionnel qui lui vaut une célébrité internationale, il touchera tous les domaines de la création, de la peinture à la sculpture, en passant par le dessin, l’aquarelle, la gravure. Il s’investit dans tous les genres, de la satire à l’histoire, livrant tour à tour des tableaux gigantesques et des toiles plus intimes, des aquarelles flamboyantes, des lavis virtuoses, des plumes incisives, des gravures, des illustrations fantasques, ou encore des sculptures baroques, cocasses, monumentales, énigmatiques … Il a également illustré les plus grands textes, de La Bible aux textes de Rabelais en passant par ceux de Hugo ou Cervantès, devenant ainsi un passeur de la culture européenne.

Après sa mort en 1883, sa célébrité outre-Atlantique était telle qu’une grande tournée des œuvres de la Doré Gallery fut organisée de New York à Boston et Chicago. Oubliées ensuite dans un entrepôt de Manhattan, elles ne furent retrouvées et dispersées aux enchères qu’en 1947, pour le plus grand bonheur de quelques passionnés dont l’acteur Charles Boyer ou le réalisateur Cecil B. DeMille.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.