Le Radeau de la Méduse est une œuvre symbolique et très grande (4,91m sur 7,16m) ,Théodore Géricault poussa son étude loin pour représenter le plus précisément possible le drame. Il s'inspira ainsi du récit de deux survivants et fait construire une maquette grandeur nature du bateau dans son atelier et demande à sept rescapés de la dérive du radeau de venir poser pour lui.

L'artiste exposa des restes humains et des ossements dans son atelier afin de les étudier et de rendre l'anatomie des corps la plus parfaite possible. Le tableau est exposé au Louvre depuis 1819.

On raconte que pour Le Radeau de la Méduse, Delacroix a servi de modèle pour le jeune homme allongé sur le ventre, le bras gauche posé sur une poutre posée en diagonale. Le corps semble mort, mais il reste tendu, comme celui d’un vivant. Et ce n’est pas la rigidité cadavérique. Le maître sans visage en phase d’agonie. N’est-ce pas une façon de larguer les amarres pour clamer son indépendance ?

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.