Antoine-Louis Barye n’a jamais voyagé. Mais comme on le faisait beaucoup au XIXème siècle, il s’est passionné pour la vie sauvage et les animaux.

Sculpteur, peintre, graveur, il a dessiné de nombreuses scènes d’animaux réalisées d’après nature au Jardin des Plantes. Il était devenu tellement connu que, lorsqu’un animal mourrait, les gardiens s’empressaient de le prévenir pour qu’il puisse venir dessiner et même mouler têtes ou pattes.

L'exposition Le Michel-Ange de la Ménagerie à l'Ecole des Beaux-arts présente une sélection de dessins zoométriques et de moulages d’Antoine-Louis Barye. Ces œuvres sont issues du fonds acquis par l’École des Beaux-arts, à des fins pédagogiques, à la mort de l’artiste en 1876. Ces dessins révèlent le grand intérêt porté par ce dernier pour la science, ainsi que son obsession pour les mesures et proportions.

Barye - Joann Sfar
Barye - Joann Sfar © Radio France / Joann Sfar

Evénement(s) lié(s)

Les peintures stylo bille de Joann Sfar

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Vous voyez le tableau Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.